AccueilActualitésActualités 2017Toledo. 8 avril. 150ème anniversaire de la plaza.

Toledo commémorait samedi le 150 ème anniversaire de l’inauguration de sa plaza de toros.

En fait avec un peu de retard car les arènes furent ouvertes au public pour la première fois le 18 août 1866. Ce jour-là  des toros de Vicente Martínez et Félix Gómez furent lidiés par Cayetano Sanz et El Tato. L’histoire raconte que ce dernier fut blessé (sans trop de gravité car il toréa à nouveau dans ces mêmes arènes le lendemain) et que c’est Frascuelo, présent dans les gradins comme simple spectateur, qui fut appelé en piste pour estoquer le sixième toro de la course.

Après cette anecdote, revenons à nos jours avec cette corrida mixte et bénéfique (les fonds recueillis allant aux oeuvres de charité du diocèse de Toledo) du samedi 8 avril qui vit Diego Ventura et Alvaro Lorenzo se mesurer respectivement à des toros de Capea (1° et 4°) et des toros d’Alcurrucen (2º, 5º et 7º offert) et Garcigrande (3° et 6°).

Le premier toro du cavalier fut un animal maniable mais fade qui ne permit à Ventura qu’un travail de correcte facture mais sans grande transmission. Oreille après une lame efficace. C’est face au quatrième que le rejoneador de La Puebla del Rio donna la pleine mesure de son talent lors d’une faena vibrante au cours de laquelle il se fit bousculer sans conséquences et qu’il rémata d’un rejon de muerte concluant au premier assaut. Deux oreilles.

Alvaro Lorenzo dut composer avec des adversaires souvent fades qui ne donnèrent pas le jeu attendu pour donner du lustre à ses différentes prestations. Il dut mettre ainsi beaucoup du sien pour forcer le triomphe et se vit contraint, en désespoir de cause, d’offrir le sobrero pour arriver à ses fins.

Le second de la tarde, bien présenté mais sans classe, le vit élégant au capote et efficace muleta en mains, bon tueur au final pour parvenir à décrocher une oreille. Le troisième ne s’employa jamais et laissa le garçon sans options (salut). Le quinto ne proposa guère mieux et seule la volonté de Lorenzo fut mise en avant (nouveau salut). Le sixième ne permit que trois bonnes séries avant de s’éteindre et de laisser le garçon sans opposition (salut encore). Désireux de sortir par la Puerta Grande en compagnie de Ventura, le jeune torero offrit donc le sobrero. Face à ce septième animal de peu de fond, Alvaro mit tout en jeu pour triompher et ses efforts furent couronnés du succès espéré et attendu avec deux mouchoirs qui fleurirent au palco après une bonne estocade.

Sortie a hombros des deux toreros du jour au terme d’une tarde où le bétail se signala par son manque de race.

Photos : Joël Buravand.

Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS

Les commentaires sont fermés.