Palavas. 30 avril. Succès et regrets.

Les conditions  les meilleures n'étaient pas réunies hier à Palavas pour l'encerrona de Juan Bautista : un fort vent soufflant en rafales, une température digne d'un mois de novembre, un ciel changeant avec quelques gouttes...

Palavas. 1er mai. Toros de Robert Margé.

Toros de Margé de présentation correcte, pas très lourds (sûrement en deçà des poids affichés), quelquefois compliqués, mais exploitables et pas toujours exploités. Une dizaine de rencontres avec la cavalerie pour quatre «vraies» piques. (suite…)