AccueilActualitésActualités 2017Sanctions pour un torero refusant de tuer son toro.

Lors d’un article publié le 24 novembre dernier, nous évoquions une histoire racontée par Zocato à Lunel.

Il y était question de Rafael de Paula qui avait refusé de tuer un toro à Madrid et des sanctions qui avaient été appliquées, financières notamment. Qu’en est-il à l’heure actuelle ?

Notre ami Henry Sabatier a sollicité l’éclairage du Ministre de l’Intérieur Espagnol sur le sujet. Voici ce qu’il en est (pour information aux aficionados).

Traduction française.

Monsieur,

J’accuse réception de la lettre adressée au Ministre de l’Intérieur, par rapport à la question que vous posez.

Je  vous  informe  que  la Loi  du  4  avril 1991,  sur  les  pouvoirs  administratifs  en matière  de  spectacles  taurins ;  dans  le  paragraphe  :  M  de  l’article 15,  qualifie la conduite que vous décrivez comme être une infraction administrative grave, en la sanctionnant dans  son  article 18  avec  une  amende  pouvant  aller  de  150  à   60.000 Euros,  avec  suspension  de  combattre,  pouvant aller  jusqu’à  un  maximum  de  six  mois.

Toutefois  en  la  matière,  les  Communautés  Autonomes  de  notre  territoire  assument  des compétences spécifiques, ce pourquoi les prévisions légales précédentes entrent seulement en application et par défaut de ce qu’a pu disposer normalement chaque Communauté  Autonome  sur  l’affaire  en  question.

Recevez  mes  cordiales  salutations.  

Les commentaires sont fermés.