AccueilActualitésActualités 2017Madrid. 2 avril. Blessure de García Navarrete. Vuelta pour Angel Sanchez.

Une tarde mouvementée à Las Ventas avec la grave blessure de García Navarrete pris par le troisième utrero de la tarde, une novillada qui a aussi montré que Manolo Vanegas était prêt pour le passage à l’échelon supérieur et qu’il faudrait compter cette saison avec un torero de qualité, Angel Sanchez.

Tout commença par la lidia d’un utrero de La Quinta noble mais manquant de présence face auquel Manolo Vanegas se montra facile, toréant avec temple et un métier affirmé pour un garçon aux portes de l’alternative. Bon travail du jeune vénézuélien qui tua en toute loyauté, se faisant accrocher heureusement sans conséquences (salut).

La bonne impression laissée face au premier persista face au quatrième, un novillo noble et maniable qui chargeait avec franchise, permettant à Manolo de signer quelques bonnes séries avant une nouvelle bonne estocade (salut).

García Navarrete blessé, le sixième, de Rehuelga, revint à Manolo Vanegas qui cette fois eut plus de mal à mettre dans sa muleta un bicho fade qui ne lui offrit guère d’options de succès (silence).

Le second novillo de La Quinta fut renvoyé aux corrales et remplacé par un sobrero de San Martin pas très franc qui coupa le terrain aux banderilles et envoya le subalterne Fernando Tellez à l’infirmerie (heureusement rien de grave et le garçon put reprendre sa place). Bonne faena templée d’Angel Sanchez avec de bonnes tandas droitières, un ensemble de bonne note mais mal rématé avec la rapière (salut).

Le quinto fut un très bon novillo qui permit à Angel Sanchez de dessiner une faena extraordinaire au cours de laquelle le rythme des charges du La Quinta ne faiblit jamais. Le novillero madrilène s’entendit à la perfection avec son opposant, des véroniques initiales aux muletazos du dernier tiers, avec notamment trois superbes séries de naturelles. Alors que s’entr’ouvrait la Puerta Grande, l’épée fit défaut en trois assauts rédhibitoires. Grande ovation à l’arrastre et vuelta fêtée pour le garçon visiblement déçu.

Le troisième novillo de la tarde fut le plus compliqué. De charge incertaine, les armures vers le ciel, il mit le bagage de García Navarrete à l’épreuve, et le jeune torero ne put que lui opposer sa vaillance, faute d’un métier sufgfisant pour passer l’épreuve. et ce que l’on pouvait redouter arriva : pris lors de l’entrée a matar, le novillero fut blessé par le mauvais coucheur. Bilan : deux cornadas, une de deux trajectoires de 10 et 15 cm au niveau du cou, une autre dans la cuisse droite, plus une fracture de la clavicule et des contusions multiples. Pronostic grave. Manolo Vanegas se chargea d’expédier l’animal.

Photos : Joël Buravand.

Voir toutes les photos de Joël en cliquant ici : PHOTOS.

Les commentaires sont fermés.