AccueilActualitésActualités 2017Lunel. Mano a mano musical.

La Salle Brassens de Lunel avait fait le plein dimanche après-midi pour assister à un mano a mano musical entre l’Orchestre Montois et l’Orchestre Chicuelo II, deux formations qu’on ne présente plus de part et d’autre de la ligne de partage des eaux.

Tout commença le samedi soir par une répétition publique, session de rattrapage pour les malchanceux n’ayant pu décrocher leur sésame pour le dimanche.

Cette première approche entre les deux formations, commentée tour à tour par les deux chefs d’orchestre, Michel Cloup et Rudy Nazy, fut une agréable mise en bouche pour les agapes du lendemain.

No hay billetes donc lorsque Joël Moysan, adjoint à la Culture, présenta les deux formations, évoquant sous les palmas son parcours d’aficionado en terres du Sud, d’où l’idée de ce rapprochement et de cette rencontre entre l’Orchestre Montois et Chicuelo II, ce dernier habitué des lieux depuis quelques années.

On eut plaisir à constater que beaucoup de jeunes gens, notamment des gentes demoiselles, avaient intégré les rangs de l’Orchestre Montois, à un degré moindre pour Chicuelo II, et l’on se prit à rêver d’une présence aussi nombreuse de la jeune génération dans les gradins de nos arènes.

Mano a mano donc, puisque les deux formations installées côte à côte interprétèrent, et avec quel brio, des morceaux choisis du répertoire taurin, ou tout du moins espagnol, mais pas que … Ainsi Music de John Miles, ou Perez Prado Medley de Perez Prado se firent apprécier sous les baguette de Rudy Nazy.

Entre les morceaux, Michel Cloup nous régala de ses commentaires éclairés, toujours pertinents, souvent humoristiques, révélant la grande culture (pas seulement musicale) de ce chef d’orchestre dont le talent n’a d’égal que la sympathie. Rudy Nazy, plus réservé mais non moins sympathique, nous fit aussi partager sa culture musicale. Bref, de grands moments de passion partagée et de convivialité.

Côté Orchestre Montois, on eut plaisir à découvrir ou à ré-entendre :

  • Trompeta Cañi (Rodrigo A. de Santiago)
  • Cercle taurin Montois (Michel Cloup)
  • El Sitio de Zaragoza, fantaisie (Cristóbal Oudrid)
  • Flamenco y Solo (Manuel Serna Berná)
  • Recuerdos de Aragón (José Franco)
  • Falla Periodista Gil Sumbiela (José Llorens)
  • El trompeta flamenco (Luis Araque)
  • Himno Regional Valenciano (José Serrano)

 

et du côté de Chicuelo II :

  • El Torico de la Cuerda (Luis Serrano Alarcón)
  • Ritmo de la Tierrra (Victoriano Valencia)
  • España (Emmanuel Chabrier)
  • Rolipops (Jean-François Michel)
  • Csardas (Vittorio Monti)
  • Concerto d’Aranjuez (Joaquín Rodrigo)
  • Music (John Miles)
  • Pérez Prado, Medley (Pérez Prado)

 

Grand moment aussi lorsque les deux formations se réunirent pour jouer ensemble quatre morceaux dont l’un (Caridad) fut bissé à la demande d’un public enthousiaste peu désireux que s’achève ce moment magique.

On eut donc plaisir à profiter de :

  • El Sol de Sevilla (Bertrand Moren)
  • Caridad del Guadalquivir (Paco Lola)
  • La Concha Flamenca (Pedro Fernandez)
  • Paquito Chocolatero (Gustavo Pascual Falco)

 

Sur l’air du Concerto d’Aranjuez, en fermant les yeux, on aurait pu revoir ces faenas merveilleuses où une muleta languide caressait le sable devant le mufle d’un toro rendu à la volonté d’un Maestro d’exception. Et ne parlons pas de Caridad del Guadalquivir qui vous donne le frisson dès les premières notes, le pelizco comme disent nos amis espagnols.

Une expérience à renouveler, pour le plus grand plaisir de toutes et tous !

Enhorabuena aux organisateurs et aux acteurs de ce moment d’exception !

A noter que l’Orchestre Montois va sortir un CD le 14 juillet prochain lors d’une journée taurine organisée dans les arènes montoises. Qu’on se le dise, et qu’on passe commande ! Sans oublier non plus les CD non moins intéressants de Chicuelo II, eux aussi à la vente …

Les commentaires sont fermés.