AccueilActualitésActualités 2017Les corridas du week-end.

A San Cristobal (Vénézuéla), le vendredi 27 janvier, triomphe de Mari Paz Vega qui coupe les deux oreilles de son second toro de Campolargo, « Tramposo », lequel fut honoré de la vuelta posthume. Elle avait été applaudie à l’issue de la lidia de son premier.

Silence et oreille pour Cristobal Pardo. Double silence pour César Vanegas.

(Photo : Hugo Angulo)


A Medellin (Colombie), le vendredi 27 janvier, Pablo Hermoso de Mendoza se détache d’une grise tarde d’ouverture de la feria. Hélas il ne coupera aucun trophée suite à des mises à mort défectueuses (silence aux deux).

Ivan Fandiño ne sut trouver l’accord avec son premier (salut) et ne put rien faire d’un second adversaire sans options qui fut sifflé à l’arrastre (silence).

Luis Miguel Castrillon ne trouva l’accord avec aucun de ses deux opposants. En plus il tua mal (silence aux deux).

Les toros de Santa Barbara, bien présentés, furent bons et encastés à l’exception du quatrième.


A Ajalvir (Madrid), le samedi 28 janvier, Sanchez Vara coupe la seule oreille de la tarde à des toros de Alberto Mateos Arroyo de comportements divers mais qui permettaient pour la plupart (silence à son premier).

José Arcila afficha de l’envie mais manqua de métier(silence aux deux).

César Valencia, avec un toreo de qualité, aurait pu s’afficher comme le triomphateur de la tarde si les aciers ne lui avaient pas fait défaut (silence aux deux).


A Juriquilla (Mexique), le samedi 28 janvier, chacun des trois toreros coupe une oreille à des toros de Pepe Garfias de jeux divers.

  • Juan Pablo Sánchez : palmas et oreille.
  • Diego Silveti : ovation et oreille.
  • Sergio Flores: oreille et palmas.

 

(Photo : Emilio Mendez)


A Leon (Mexique), le samedi 28 janvier, belle tarde des trois toreros du jour dont deux, Fermin Rivera et Joselito Adame (photo ci-dessus), coupent chacun une oreille, le troisième, Octavio Garcia « El Payo », perdant de possibles trophées à cause du maniement défectueux de la rapière. Les toros de Julian Hamdam se prêtèrent au jeu, le sixième s’avérant le meilleur du lot.

  • Fermín Rivera : oreille et palmas.
  • Joselito Adame : ovation et oreille.
  • Octavio García “El Payo”: division d’opinions et palmas.

 

(Photo : Diego Estrada)


A San Cristobal (Vénézuéla), le samedi 28 janvier, le paseo fut retardé suite au retrait d’Eduardo Gallo qui refusa de toréer pour non respect du contrat par l’empresa. On envisagea le matin de la corrida un mano a mano avant d’inclure au dernier moment un troisième torero. Voilà une situation qui ne donne guère de crédit à une plaza où quelques toreros ont refusé de venir cette année à cause d’engagements antérieurs impayés.

Les toros de jour ne facilitèrent pas le travail de la terna, Mari Paz Vega (photo ci-dessus) et Rafael Orellana parvenant tout de même à décrocher chacun un trophée. César Valencia n’eut guère d’options.

  • Mari Paz Vega : silence et oreille.
  • César Vanegas : palmas et silence.
  • Rafael Orellana: oreille et silence.

A Medellin (Colombie), le samedi 28 janvier, face à des toros d’Ernesto Gutierrez nobles et maniables, triomphe d’Enrique Ponce et d’Andrés Roca Rey qui coupent respectivement deux et trois oreilles.

Juan de Castilla, qui prenait l’alternative, fait une vuelta à l’issue de la lidia du toro de la cérémonie, puis coupe une oreille du sixième.

  • Enrique Ponce : deux oreilles et salut.
  • Andrés Roca Rey : deux oreilles et oreille.
  • Juan de Castilla: vuelta et oreille.

 

(Photo : Rodrigo Urrego B)

Les commentaires sont fermés.