AccueilActualitésActualités 2017Les corridas du week-end (2).

A Mexico, dimanche 19 février, triomphe de Sergio Flores qui sort a hombros par la Grande Porte après avoir coupé les deux oreilles de son second toro. Il avait auparavant salué à l’issue de la lidia du troisième.

Pablo Hermoso de Mendoza perd avec le rejon de muerte le bénéfice de deux bonnes prestations (silence et palmas).

Joselito Adame ne put réaliser grand chose du second de la tarde, manso, compliqué et dangereux (palmas). Le fade et décasté cinquième ne lui permit pas de refaire le chemin perdu (silence).

Les toros portaient les fers de Los Encinos et Jaral de Peñas, bons les premiers, fades et mansos les seconds.

(Photo: Humberto Cruz)


A Guadalajara (Mexique), dimanche 19 février, seul Armillita IV voit son travail récompensé d’une vuelta (silence au 6°).

Palmas et ovation pour Fermin Rivera. Deux silences pour El Conde.

Les toros de Los Cues étaient pourtant maniables dans l’ensemble.

(Photo : Emilio Mendez)


A Mérida (Mexique), dimanche 19 février, Juan Pablo Sanchez et Diego Silveti coupent chacun une oreille, ovation à l’autre pour le premier, silence pour le second.

Division d’opinions et palmas pour Paquirri.

Les toros de Villa Carmela, bien présentés, ont donné du jeu dans l’ensemble.


A Cadereyta (Mexique), dimanche 19 février, Arturo Macias se distingue en coupant les deux oreilles de son premier toro de Arroyo Zarco. Il sera applaudi à son second.

Ovation et oreille pour le matador mexicain Hernán Ondarza, qui faisait sa despedida après 30 ans de carrière.

Désireux de forcer le triomphe, Enrique Ponce offrit le sobrero (de Barralva) après avoir coupé une oreille du premier et obtenu un silence au quatrième. Mais sans succès (silence).


A Bogota (Colombie), dimanche 19 mars, pour la dernière corrida de la Feria de la Libertad, c’est Ramsès qui ouvre la Puerta Grande après avoir coupé les deux oreilles du dernier toro de cette feria symbolique (silence au 3°).

Vuelta et oreille pour Sebastian Vargas. Silence aux deux pour Cristóbal Pardo.

Le premier toro de Santa Barbara fut honoré de la vuelta.

(Photo : Rodrigo Urrego B)


A Iscar (Valladolid), dimanche 19 février, le novillero mexicain Leo Valadez s’impose en coupant trois oreilles à des novillos d’Esteban Isidro bien présentés et donnant du jeu.

Salut et oreille pour Toñete. Silence et oreille pour Dario Dominguez.

(Photo : José Salvador).


A Aracena (Huelva), dimanche 19 février, lors du festival bénéfique donné en matinée, El Fandi coupe un rabo, Cayetano et Andrés Roca Rey deux oreilles chacun.

Diego Ventura, El Cordobés et le novillero Juan Pedro Llaguno voient leurs prestations créditées d’un trophée.

Les novillos portaient les fers de Castilblanco (rejon), et González Sánchez-Dalp et Fuente Ymbro pour les piétons.

(Photo : Arjona)

Les commentaires sont fermés.