AccueilActualitésActualités 2017Istres. Les cartels de la Feria 2017.

Beaucoup de monde hier au gymnase Donnedieu jouxtant les arènes du Palio pour la présentation des cartels de la Feria d’Istres 2017, une manifestation toujours très attendue et qui réunit chaque année de plus en plus d’aficionados.

Bernard Marsella, dans le costume du maître de cérémonie, se félicita de voir autant de monde, signe de l’intérêt que suscite cette Feria dont il est le créateur et la cheville ouvrière, rendant hommage aussi à la municipalité sans laquelle rien ne serait possible.

C’est donc logiquement à François Bernardini, maire d’Istres, que Bernard céda la parole, lequel insista sur l’importance d’une feria de retentissement considérable, de par les événements qu’on y propose, mais aussi sur l’impact économique sur la cité, sans oublier d’adresser des louanges à son directeur d’arènes dont l’inventivité a fait de la feria un événement incontournable.

Deux toreros istréens furent ensuite honorés, le banderillero Tomas Ubeda qui reçut un capote de brega, et le novillero Vincent Pérez qui repartit avec un capote de paseo.

Place fut faite ensuite à l’espagnol Vidal Perez Herrero venu présenter son Agenda Taurina 2017 au sein duquel figure la Feria D’istres et son histoire sous la plume de Rolland Agnel présent sur la scène pour assurer aussi un rôle de traducteur.

Notre confrère espagnol décjlara sa surprise de voir un public aussi nombreux, dépassant celui qui vient à Madrid pour la présentation des cartels de la San Isidro.

C’est ensuite Rodolfo Arias, directeur de la revur Toronaute, qui vint présenter l’ouvrage consacré au solo d’Enrique Ponce dans les arènes du Palio, un événement qui marquera l’histoire de la plaza de toros.

Bernard Marsella reprit ensuite la parole pour évoquer l’histoire de sa feria, rappelant les grands moments vécus sur le sable du Palio. Avant de présenter les cartels, il cita la phrase d’Enrique Ponce qui accompagnera cette feria : « El Toreo es Arte entre las Artes ».

Enfin, pour commémorer les quarante ans d’alternative du torero français qui ouvrit la voie du toreo à toute une génération, Nimeño II, le directeur des arènes annonça la présence d’un français à chaque corrida.

La novillada des fêtes continuera sur la lancée de « Las Flores del Toreo » avec une novillada sans picadors avec des erales de Juliette et Christophe Fano.

La Feria proprement dite commencera le vendredi 23 juin à 18h30 avec des toros de Garcigrande pour Sébastien Castella, José Maria Manzanares et Thomas Joubert.

Le samedi à 18h00, un toro de la famille Capea pour le rejoneador Laury Tisseur, et six toros de Zalduendo pour Alejandro Talavante, Andrés Roca Rey et Ginés Marin.

Le dimanche à 11h00, retour du rejon dans les arènes du Palio avec des toros de Carmen Lorenzo et El Capea pour un mano a mano entre Pablo Hermoso de Mendoza et Léa Vicens.

Enfin le dimanche à 18h00, corrida hommage à El Fundi, qui reprendra l’épée pour la circonstance, face à des toros de Juan Pedro Domecq. Cette affiche inédite sera complétée par Enrique Ponce, de retour au Palio après sa triomphale encerrona de l’an passé, et par Juan Bautista, auteur d’une remarquable saison 2016.

Au final, les toreros présents remirent au maire d’Istres un trophée avant que ne soit dévoilée l’affiche 2017 due à Yoan Clément Morcillo.

La manifestation se termina, comme de coutume, autour du verre de l’amitié. A noter l’excellente animation musicale de Julio Romero et de son groupe gypsy.

Les commentaires sont fermés.