Miuras, avec ou sans cornes.

Nous avons évoqué récemment la technique des fundas pour diminuer les traumatismes et fractures des cornes au campo. Ce type de risque est également présent lors des transferts et débarquements... Henri Reure est l'empresa des nouvelles arènes de Marseille dites «Arènes du Rouet», la deuxième plaza dite «Arènes du Prado»...

Tu seras un homme , mon fils…

L'évocation des publicités Marlboro (en dehors de toute apologie du tabac) reste pour toutes générations : l'image d'un cow-boy dans le soleil couchant. Publicitaires et autres directeurs de marketing avaient ciblé l'impact de l'effigie sur le consommateur, le public. Le tabac était le symbole d'un statut, et le Marlboro Man, le...

To fundas or not fundas…

En plagiant la célèbre réplique du Prince Hamlet (W. Shakespeare), the question : avantages et inconvénients de la pose des fundas sur les cornes du toro de combat. Ce type de protection a vu son arrivée au campo dans le début des années 2000. Les partisans et détracteurs s'affrontent sur...

Uruguay. Eduardo Poggio, le torero oublié.

L'histoire de la tauromachie en Uruguay se décline de 1761 à 1941. Avec son lot de grands événements, des plazas fixes ou portatives, de la plaza Fuerte à celle de la Union , en passant par El Parque central, la venue de toreros tel que Fernandez Gomez « El Gallo...

Black is Black…

Célébrissime chanson de l'année 66, numéro 1 des Hit Parades, l’interprétation était à la charge du groupe Los Bravos d’origine madrilène... Notre Johnny national reprit les paroles par «Noir c'est Noir, je n'ai plus d'espoir», l'ami toulousain Nougaro lui répondit par «Amstrong, je suis blanc de peau, quel manque de...

Mexique et tauromachie : la revanche des opprimés.

«Avec l'arquebuse, le cheval, la langue et le christianisme, le conquistador a amené la Fiesta Brava.» Leonardo Depostre. L'apport des toreros aztèques a été une révolution dans l'art taurin, notamment lié à la noblesse du bétail dit créole ou ladino. (1) Certains auteurs ont nommé cette révolte «la revanche des...

Bleu comme l’enfer.

Célèbre film d'Yves Boisset, sorti sur les écrans en 1986, tiré du roman éponyme de Philippe Djian, exprime toute la dualité de cette couleur. (suite…)

Maudit Jaune.

Aucune crainte, je ne vais pas ni attaquer un fleuron, voire l’un des vaisseaux amiraux du groupe Pernod Ricard, ni le gilet jaune vêtement destiné à améliorer la visibilité des piétons en bordure de route ou sur les chantiers. Ses immenses qualités de sécurité, furent vantées par le grand couturier...

Des rênes pour la Reine.

C'est en 1930 pour le centenaire de la naissance de Frédéric Mistral que furent établies les règles pour l'élection de la Reine d'Arles. (suite…)

Affiches d’antan.

Comme pour les marées d'équinoxe qui dévoilent des vestiges, le hasard d'une rencontre ou un tsunami de bibliothèque font ressurgir le passé ! (suite…)

Sobriquets, surnoms, alias, apodos.

Si l'onomastique est la science qui étudie les noms propres, les sobriquets, surnoms et autres pseudonymes (et oui le pseudo dans internet) fait partie intégrante de l'histoire des hommes, et de la tauromachie. L'alias venant renforcer le trait. (suite…)

Querencia.

Dans le vocabulaire taurin et le sabir des aficionados, les deux termes qui viennent souvent imager la conversation sont : suerte et querencia. (suite…)