AccueilActualitésActualités 2017Boujan. Le programme de Toros Y Campo 2017 dévoilé.

Beaucoup de monde vendredi soir dans la salle municipale de Boujan pour la présentation des cartels de la feria du novillo baptisée désormais Toros Y Campo.

C’est Marin Laval, l’un des organisateurs qui ouvrit les débats par la présentation générale de cette feria qui a trouvé maintenant sa place et son allure de croisière. Après avoir remercié les différents partenaires et soutien, il passa la parole à Dolores Roque, représentant la Région, puis à Michel Bouisseren pour la partie purement taurine.

C’est avec beaucoup d’émotion que celui-ci évoqua la mémoire du ganadero Philippe Cuillé, récemment et trop tôt disparu, avec lequel il entretenait des liens d’amitié. Bel hommage au ganadero et à l’homme dont beaucoup se souviendront avec nostalgie.

Après s’être exprimé sur la situation préoccupante de la Fiesta et des novilladas en particulier, il passa en revue les éditions précédentes avec la venue de fers prestigieux, soulignant que l’édition 2017 restait dans cette ligne de programmation des plus sérieuses au niveau du bétail.

Michel Bouisseren présenta ensuite les différents spectacles proposées cette année, en commençant par l’encuentro de practicos du vendredi qu’Hervé Galtier, Président de l’AFAP, vint commenter au micro.

Le samedi, cartel 100 % français au niveau des novilleros face à des utreros de Los Maños dont la réputation n’est plus à faire. Tibo Garcia, l’un des hommes du cartel, exprima sa satisfaction d’être là pour la troisième année consécutive tandis qu’Adrien Salenc envoyait une vidéo pour commenter lui aussi sa venue à Boujan.

On passa ensuite à la journée hommage à Dolorés Aguirre avec une novillada sans picadors le matin comptant pour le Trophée Occitanie organisé par la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard et une forte novillada piquée l’après-midi.

Joé Gabourdès pour la Coordination, Christian le Sur pour le CFT, et les novilleros El Rafi et El Péré vinrent successivement au micro pour s’exprimer sur le sujet.

Maxime Solera, troisième homme du cartel de la tarde, vint aussi se présenter, assurant qu’il ferait le maximum pour être à la hauteur de l’événement.

Inovation cette année avec l’écarteur Baptiste Bordes qui écartera au moins trois des novillos de Dolorés Aguirre, un garçon venu ce soir pour présenter sa spécialité et qui a confié qu’il comptait bâtir sa carrière en travaillant avec du bétail espagnol.

Comme de coutume, c’est par la présentation de l’affiche précédée d’un petit discours du maire, Gérard Abella, et le partage du verre de l’amitié que se conclut cette présentation.

Les commentaires sont fermés.