AccueilActualitésActualités 2017Béziers. Gala de l’Union Taurine Biterroise.

Au Théâtre de Béziers, en soirée des vendredi 24 et samedi 25 mars, l’Union Taurine Biterroise fêtait ses 120 ans d’Aficion.

Il appartenait à son président Michel Bousquet d’ouvrir la première soirée de la plus ancienne association taurine biterroise. C’est en 1898, à l’initiative de Fernand Castelbon de Beauxhostes que prit naissance la Société Tauromachique de Béziers qui,  le 23 novembre 1968, fusionna avec le Club Taurin pour devenir l’Union Taurine Biterroise.

Deux débats allaient passionner les amis de l’UTB. Le premier « Passion taurine » avec les témoignages de Patrick Laugier, président de l’Association des Éleveurs Français de Toros de Combat, Olivier Margé, ganadero, Dominique Valmary, président de la Fédération des Sociétés Taurines de France, Stéphan Guin, chroniqueur taurin au Midi Libre et Marco Leal, matador de toros aujourd’hui banderillero, chacun retraçant le pourquoi de sa passion pour les toros et la corrida. De cette rencontre il découlait que la tauromachie se maintiendra si le Mundillo (éleveurs, empresas, aficionados…) se mobilise, tant pour dénoncer les mouvements animalistes que pour résoudre la baisse de fréquentation due trop souvent au peu de qualité d’élevages trop souvent formatés, à la présence répétitive aux cartels de certains maestros finissant par lasser le public, du prix élevé des places…

Puis avant le cocktail au foyer des artistes, ce fut à Jacques Nougaret et Alex Beges, membres tous deux de la Société Archéologique, Scientifique et Littéraire de Béziers, à Robert Cavalié, président fondateur de Réussir à Béziers et de Francis Andreu, Président d’honneur de l’UTB, de retracer l’histoire de « Béziers à son âge d’or » dans les domaines économique, viticole, urbanistique et culturel, avec bien sûr l’histoire de la tauromachie biterroise de 1859 à nos jours racontée par Francis Andreu, chaque intervention étant entrecoupée par l’orgue de barbarie de Pierre Charial.

Le samedi 25 mars débutait par une aubade donnée par la Lyre Biterroise devant le théâtre de Béziers où allait se tenir la soirée de gala avec remises de trophées accompagnée par cette formation musicale. C’est à Francis Andreu qu’il revenait de présenter, puis d’inviter les récipiendaires et les remettants à monter sur scène pour recevoir Tastevins d’Honneur « 120 ans d’Aficion », prix et récompenses.

Les Tastevins d’Honneur furent donc remis au ganadero Victorino Martin par le Maire de Béziers Robert Ménard et par Jacques Gravegeal, puis au Maestro Victor Mendes par Benoit d’Abbadie, adjoint notamment à la Tauromachie et président de la CTEM, et Jean-Charles Tastavy, producteur de vin.

Deux hommes, amis de l’Aficion Biterroise, dont les toros du premier font honneur au Toro Bravo, et dont les passages du deuxième dans le ruedo du plateau de Valras resteront gravés dans les mémoires des Biterrois.

Le Prix « Société Tauromachique Castelbon de Beauxhostes » devait être remis au Maestro biterrois Sébastien Castella. Celui-ci, absent du fait de son remplacement de Roca Rey blessé à Castellón, a promis à l’UTB qu’il viendrait en personne recevoir son prix.

Il appartenait à Henri Fabre Luce, petit fils de Castelbon, de faire le lien entre Culture, Arènes, Musique et Tauromachie…

Le Maestro Manuel Escribano recevait le Prix « Société des Arènes Louis Azais » des mains de Bertrand Couronne, président du conseil d’administration des arènes de Béziers en présence d’Élie Aboud, député du Biterrois.

Succédait à ces prix la remise des récompenses aux personnalités pour leur engagement en faveur de la Tauromachie.

André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, initiateur du musée itinérant des tauromachies universelles*, du Colloque tenu en octobre 2016 au Sénat « L’Homme et les animaux, vers un conflit de civilisation », d’Esprit du Sud**.. empêché d’être présent, m’avait délégué pour recevoir cette récompense.

Le Président du Syndicat des Producteurs IGP Pays d’Oc et aficionado Jacques Gravegeal était récompensé par Marie-Françoise Rouzier, secrétaire de l’UTB accompagnée du peintre du Biterrois Jacques Charvet.

Puis ce fut le tour de Dominique Valmary, président de la Fédération des Sociétés Taurines de France créée en mars 1910 (dont l’ancêtre était la « Fédération des Cités du Midi » avec des statuts adoptés à Béziers le 12 octobre 1897).

Et il appartenait à Tierry Girard, président de la Fédération des Clubs taurins du Biterrois, et Patrick de Belabre, de l’UTB, de récompenser un des meilleurs ganaderos français, Patrick Laugier, président de l’Association des Éleveurs Français de Toros de Combat.

Alors que rien n’avait été annoncé, le Comité Directeur de l’UTB appelait son Président d’Honneur, Francis Andreu pour lui offrir une récompense pour son immense aficion l’ayant amené à être empresa, apoderado, éditorialiste taurin…

* ce Musée sera au Palais des Congrès de Béziers du 2 au 9 juin.
** Esprit du Sud 34 sera lancé devant le parvis du théâtre de Béziers le samedi 6 mai à 10 heures.

Reportage : Hugues Bousquet (http://lotaureroge.canalblog.com/)


Commentaire

Béziers. Gala de l’Union Taurine Biterroise. — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *