AccueilActualitésActualités 2017A paraître « La corne et le bistouri » de Jean-Pierre Scheiner.

Les fans et le désir de partager sa passion pour la tauromachie ont conduit l’auteur à montrer des épisodes passionnants et parfois tragiques de la tauromachie.

On côtoie aussi la vie passionnée et rationnelle d’un chirurgien professionnel qui nous fait vivre l’accident de la barrera parfois, mais aussi souvent de l’infirmerie où il a eu dans ses mains le sort du matador.

Certains des derniers épisodes font partie de la légende, comme ce sinistre du dimanche 1989 où un Miura a arrêté la carrière Nimeño II.

Cet ouvrage sera édité à Madrid (Mariano Moyano éditeur : http://lacorneetlebistouri.graficomoyano.com/) en Français et en Espagnol et devrait être présenté officiellement à Madrid durant la San Isidro.

Sortie à la fin du mois en Arles et à Nîmes.


A propos de l’auteur

Jean-Pierre Scheiner, chef du service d’Orthopédie-Traumatologie du centre hospitalier d’Aix-en-Provence, a travaillé pendant des années comme chirurgien dans les arènes d’Arles et dans d’autres arènes de France. Tout au long de sa carrière, il a dû intervenir, le plus souvent sur le terrain, dans des situations d’extrême d’urgence et toujours avec des ressources limitées sinon ridicules, sur des lésions très complexes qui mettaient en péril la vie des matadors.

Le désir de transmettre ses connaissances dans cette véritable spécialité chirurgicale a conduit le Dr Scheiner à élaborer cette oeuvre singulière.

Il décrit avec une précision de technicien les blessures provoquées par les taureaux, en indiquant dans chaque cas les gestes et les attitudes à suivre ainsi que ceux qui devraient être évités afin d’assurer aux toréros la meilleure issue possible à leurs blessures.


Quand mon cher ami Jean-Pierre Scheiner m’a appelé pour que je rédige une petite introduction au livre qu’il était en train d’écrire, je fus rempli de joie et de fierté qu’il compte sur moi pour présenter ce travail sur la Médecine dans le monde tauromachique.

Je connais le docteur Scheiner depuis de nombreuses années déjà et nous savons tous la passion que cet homme affable éprouve pour tout ce qui est en relation avec la Chirurgie Taurine, et particulièrement avec sa spécialité propre : la Traumatologie.

Nous, les médecins qui intervenons dans les infirmeries des arènes, unissons tous deux passions : d’abord, le monde des taureaux nous fascine, ensuite nous sommes passionnés par notre profession et le docteur Scheiner ne fait pas exception, non seulement dans ses arènes d’Arles, mais aussi en tant que spectateur assidu aux arènes de Las ventas à Madrid, où une place lui est toujours réservée dans notre burladero lorsqu’il vient se joindre à nous lors de notre festival du mois de mai.

Máximo García Padrós
Spécialiste en chirurgie digestive


J’ai fait la connaissance du docteur Scheiner dans l’infirmerie d’une plaza, en l’occurrence celle d’Alès, en 1992, comme cela est normal pour un torero. Je prenais part à la féria de mai et devais tuer six toros en solitaire. Le quatrième m’infligeait un coup de corne et je fus transporté à l’infirmerie. Au début, il y eut des moments de confusion, de désordre, jusqu’à ce qu’apparaisse le docteur Scheiner. Tout changea dès lors et il ordonna rapidement mon transfert à la clinique d’Alès, à cause du peu de moyens qu’il y avait sur place. Une fois à la clinique, je fus opéré, et de plus on prit quelques clichés radiologiques de ma clavicule gauche dont je me plaignais. Une fracture apparut et immédiatement le docteur Scheiner ordonna mon transfert à l’hôpital d’Aix-en-Provence, où il exerçait comme chef de service de Traumatologie.

Il m’opéra le lendemain et obtint un excellent résultat. La blessure aurait pu m’éloigner des arènes pendant deux mois, mais seuls vingt jours suffirent.

José Pedro Prados « El Fundi »

Les commentaires sont fermés.