Actualité taurine. 29 mars.

Les courses du week-end.

Ma connexion internet n’étant pas aficionada, elle n’a pas voulu me permettre d’assister aux corridas de ces derniers jours. Vous trouverez donc ci-dessous le résultat brut de ces spectacles sur lesquels je ne saurais émettre un avis.
Pour ceux qui pratiquent la langue de Cervantés, vous pouvez lire la reseña de ces deux corridas sur le site https://torosdelidia.es/ dont la sensibilité taurine se rapproche de la mienne.

Jaen.

Toros de Victorino Martin.

  • Rafaelillo : salut et oreille.
  • Ruben Pinar : silence aux deux.
  • Alberto Lamelas : oreille et vuelta.

Moron de la Frontera (Séville).

Toros de différentes ganaderias.

  • Daniel Luque : ovation (José Luis Osborne), silence (Partido de Resina) et deux oreilles (Murube).
  • Ginés Marin : ovation (Pallarés), oreille (Miura) et silence (Juan Pedro Domecq).

Cartels.

Valladolid et Jerez ont programmé chacune deux corridas les 8 et 9 mai tandis que Vistalegre propose une Feria de San Isidro du 13 au 23 mai. 

La consultation des cartels (de mon point de vue) n’apporte hélas pas grand chose à un hypothétique renouveau de la Fiesta !

Carnet noir.

Simón Rodríguez Alonso, dernier vendeur à la criée de magazines taurins dans les arènes espagnoles, est décédé le jeudi 25 mars à l’âge de 88 ans. RIP.

(Photo : Ferdinand De Marchi)

Changements de dates.

Sanlucar de Barrameda (Cadiz)

La Corrida de Primavera de Sanlucar de Barrameda, initialement programmée le samedi 3 avril, a été reportée au samedi 17 avril. 

Manuel Diaz El Cordobés y fera son retour dans les ruedos aux côtés d’Enrique Ponce et d’Emilio de Justo face à des toros de Juan Pedro Domecq.

Bayonne

Le festival au bénéfice du banderillero Rafael Cañada, gravement blessé en mai 2019 à Valencia, initialement prévu le dimanche 13 juin, a été avancé au samedi 12 juin (19h00) en raison des élections  régionales fixées au 13 et 20 juin (il se dit d’ailleurs que le scrutin, prévu en mars et décalé en juin, pourrait être reporté au mois d’octobre en raison de la crise sanitaire).