Vient de paraître : « Victor Mendes. Torero : le courage et la volonté », de Jean-Michel Dussol.

Notre collaborateur et ami Jean-Michel Dussol sort son cinquième ouvrage consacré cette fois au matador portugais Victor Mendes.

Présentation du livre par l’auteur.

Victor Mendes a traversé vingt ans de tauromachie avec le sourire et une indéniable volonté de réussir et de plaire à son public. 

De sa première novillada piquée dans le nord de l’Espagne, en 1978,  à une corrida d’adieu dans la  ville où il est né à la tauromachie, en 2001, il aura estoqué plus de trois mille toros. La pose des banderilles où il excellait est à l’origine de cinq de ses dix-neuf blessures. Il est toujours resté dans les premières places du classement, même l’année où un accident d’avion l’a privé de trois mois d’arène.

Cette réussite est en partie liée à ses talents de banderillero, spectaculaire et athlétique. Une qualité qui lui a toujours permis d’apporter une pointe d’alegria, même dans ces corridas où le drame planait au-dessus du ruedo.  Car bien souvent Victor Mendes a été contraint d’accepter les toros compliqués que les autres figuras ne voulaient pas. 

Cette trajectoire, pratiquement hors norme lui a permis de croiser, les plus populaires, Damaso Gonzalez, Ruiz Miguel ou encore les Français, Richard Milian, Stéphane Fernandez Meca, enfin tout ceux auxquels on ne faisait aucun cadeau. Nimeño tenait dans son cœur une place à part, celle d’une solide amitié. Il était également proche de personnalités comme Palomo Linarés,  Manzanares père, Curro Romero qui avaient détecté les qualités d’un torero profond et de sentiment.

Victor Mendes est portugais… Dans ce pays amputé d’un partie de sa tauromachie, il avait un challenge à relever, succéder à des grands comme José Julio, et surtout à José Falcon, tué par corne peu d’années avant son alternative sur ce sable mortel de Barcelone. Toute sa vie fut un défi : prouver à l’aficíon qu’un Lusitanien peut être un grand torero à l’égal d’un Castillan ou d’un Andalou. La vieille rivalité ne s’effacera pas encore.

Victor Mendes peut apparaître comme un exubérant, un homme de théâtre dont la scène fut l’arène… Mais il se confie peu. A Vilafranca, sur fond de murmure du Tage, cette soirée fut différente, Victor a évoqué simplement sa vie, sa passion… Quelques paroles rares, qui pèsent et font l’essentiel de ce livre.

Jean-Michel Dussol.

« Victor Mendes – Torero : le courage et la volonté », de Jean-Michel Dussol.

« Victor Mendes torero : le courage et la volonté » est le cinquième livre de Jean-Michel Dussol qui a déjà approché les aventures de Stéphane Fernandez Meca, Victorino Martín Garcia, Francisco Ruiz Miguel et Richard Milian. Il a découvert ici une nouvelle forme du courage et de la passion du monde des toros.

Collection «La Verdad» dirigée par Pierre Vidal.

Editions Gascogne. Parution : mars 2021.

Reliure : Broché – 170 pages – Dimensions : 12 x 18 

Prix : 15 €.