Dernières infos taurines. 28 janvier.

Padilla au Mexique.

Juan José Padilla vient d’accepter un nouveau challenge en devenant directeur artistique du «Centro de Alto Rendimiento Taurino» de Guadalajara (Mexique).

Le matador jerezano devra assurer durant deux mois la formation d’une soixantaine d’aspirants toreros, formation tout autant physique que technique.

Le « Cyclone de Jerez » partira le 25 février prochain pour le Mexique où il s’installera au sein de la ganaderia de Pablo Moreno (Zapopan – Jalisco) avant de prendre contact dès le lendemain avec ses élèves.

Les quatre premières semaines seront une prise de contact qui sera suivie d’une série de tentaderos éliminatoires afin de ne garder que les 25 meilleurs. Au final seront qualifiés les six meilleurs qui participeront à la tienta finale du 1er mai.

Cette formation sera non seulement taurine, mais aussi personnelle car les aspirants, en plus de bénéficier de toutes les connaissances du matador jerezano, seront sensibilisés aux questions de nutrition et de psychologie, laquelle inclut respect et notion de sacrifice, fondamentaux dans le domaine du toreo. 

La municipalité de Madrid récupère la gestion de l'école taurine.

Réunie en séance plénière, la municipalité de Madrid a adopté la proposition de gestion de l’école taurine locale afin, en accord avec la Comunidad de Madrid, d’en faire une seule entité référente au niveau national. 

La gestion directe sera assumée par le service Culture, Tourisme et Sport, et la Venta del Batan deviendra le siège officiel de l’école avec les services administratifs qui s’y rapportent.

Ciudad Rodrigo prend date pour 2022.

Le Carnaval del Toro de Ciudad Rodrigo, qui ne peut se dérouler cette année à cause de la crise sanitaire, a d’ores et déjà pris date (sous réserve) pour 2022.

L’événement a été programmé du 25 février au 1er mars. On croise les doigts!

Apoderamiento

Le matador murciano Filiberto, après avoir rompu les relations professionnelles qui le liaient à José Luis Seseña, vient de confier la gestion de sa carrière à son ancien apoderado Oscar Fernandez avec lequel il avait fait route il y a quelques années.

La temporada à Séville.

Suite à une rencontre entre la municipalité de Séville et l’empresa Pagès, il se dégage l’intention d’ouvrir la temporada dans la Maestranza le dimanche 18 avril au lieu du dimanche 4 avril (Domingo de Resurrección) comme prévu dans un premier temps.

Le cartel envisagé resterait le même : toros de Victoriano del Río pour Morante de la Puebla, Andrés Roca Rey et Pablo Aguado.

A la place de la Feria de Abril, on retrouverait des spectacles (dont une course de rejon) en fin de semaine du 22 au 25 avril, 29 et 30 avril, et 1er er 2 mai. Morante serait toujours demandeur pour lidier la corrida de Miura.

Quant à la suite, il y aurait des novilladas entre mai et juin, et la Feria de San Miguel en septembre… A suivre.

Carnet noir.

Décès à 87 ans de la ganadera Carmen Leguina, épouse de l’éleveur Eugenio Frias disparu en 2018. C’est actuellement son fils Manuel Frias, vétérinaire de profession, qui préside aux destinées de la devise installée à Villamanrique (Ciudad Real).

RIP.

(Photo : de gauche à droite Eugenio Frias, Carmen Leguina et Manuel Frias)

Décès du torero et empresario colombien José Tulio Rebolledo, frère du banderillero José Manuel et de Diego, mozo de espadas. Il était aussi le beau-père du matador Paco Perlaza et donc le grand-père du diestro Paco Perlaza hijo.

José Tulio Rebolledo est décédé des suites d’un infarctus. RIP.

Autre picador mexicain qui disparaît à cause du Covid : Ignacio Carmona qui avait été aux ordres de toreros comme Alfredo Leal, Manolo Martínez, Eloy Cavazos, Curro Rivera ou Manolo Arruza entre autres.

Ignacio Carmona s’était retiré en avril 1982. Il avait 84 ans. RIP.