Dernières infos taurines. 23 janvier.

Apoderamiento

Le matador extremeño Antonio Ferrera, dont on annonçait il y a deux jours la rupture avec la FIT, a choisi de confier la gestion de sa carrière à Simon Casas, lequel se dit enchanté de pouvoir diriger un garçon qu’il qualifie de « torero d’époque ».

Rupture par contre entre le matador jerezano Angel Puerta et son apoderado depuis un an Francisco Lorenzo, séparation comme d’habitude (ou souvent) en toute cordialité.

Almoguera (Guadalajara). Une partie de la ganaderia El Uno décimée par le froid.

Drame à Almoguera (Guadalajara) où la ganaderia El Uno a perdu autour de cent dix bêtes suite aux conditions météorologiques induites par la tempête Filomena qui a touché l’Espagne il y a quelques jours. 

La neige et le froid glacial ont provoqué la mort de quelques 35 toros, d’autant de vaches, de trois cabestros ainsi  que d’une quarantaine de becerros.

Selon le ganadero José María López, le nombre des animaux victimes de la tempête n’est pas définitif et pourrait augmenter de façon très significative.

La ganaderia El Uno est connue pour fournir les cabestros qui accompagnent les encierros de Pamplona, mais aussi pour sa participation aux novilladas, corridas, concours de recortadores et spectacles de rue. Elle ferait ainsi lidier 600 à 700 bêtes par an. 

L’éleveur aurait souhaité réduire son cheptel à cause du Covid mais les abattoirs sont saturés et ne veulent plus prendre de bétail, même offert. C’était donc près de 1600 bêtes qui étaient restées à la finca lors du passage de Filomena qui laisse un sol encore gelé peu à même de convenir à l’entretien des bêtes qui composent le troupeau restant. 

Quant aux aides publiques, le ganadero ne se fait guère d’illusions et envisage l’avenir avec beaucoup de pessimisme, songeant même à la disparition de son élevage, et peut-être de beaucoup d’autres si la situation sanitaire empêche le retour des spectacles taurins.

Suspension de la Feria d'Aguascalientes (Mexique)

Pour la seconde fois consécutive, la Feria de San Marcos d’Aguescalientes vient d’être suspendue à cause de la pandémie de Covid-19.

Un report est envisagé en avril, report qui sera bien évidemment lié à la situation sanitaire du moment.

Paseo y Toros, sur Radio Ciel Bleu

Rendez-vous le mardi 26 janvier à 16h15 sur Radio Ciel Bleu pour évoquer la temporada 2021 avec Frédéric Blanc, président du Cercle Taurin El Mundillo, et Thomas Cerqueira, matador et apoderado du novillero Christian Parejo. 

RCB sur 107.1FM ou sur internet : http://www.radio-en-ligne.fr/radio-ciel-bleu

 

Bellegarde. Trophée Sébastien Castella 2021

Le 5ème Trophée Sébastien Castella, organisé par l’association Bellegarde Passions et Traditions, aura lieu le samedi 28 août 2021.

Au menu trois erales de Roland Durand et trois de La Paluna.

Affiche : Simon Parrilla.

Carnet noir

Rubrique hélas devenue habituelle dans ce tour d’horizon des nouvelles du monde taurin, mais qu’on ne saurait passer sous silence, ne serait-ce que pour rendre un dernier homage aux disparus.

Décès lui aussi des suites d’une longue maladie de l’ancien matador José Rivera « Riverita », frère de Paquirri et donc oncle des toreros Canales Rivera, Francisco et Cayetano Rivera Ordoñez (photo ci-contre).

Riverita avait pris l’alternative en 1967 au Puerto de Santa Maria des mains de Miguelin, Diego Puerta officiant comme témoin. Il toréa peu jusqu »en 1975, restant dans l’ombre de son frère. Il réapparut une paire de fois  avant de se retirer définitivement en 1986. 

José Rivera “Riverita” avait 75 ans. RIP

Autre disparition, celle de l’ancien matador zaragozano Manuel Bravo López “Relámpago” qui toréa dans les années 50/60. 

Il avait pris l’alternative dans ses arènes en 1960, Gregorio Sánchez  lui cédant le toro « Saltito » de Samuel Flores en présence de Diego Puerta.

Manuel Bravo López “Relámpago” avait 85 ans. RIP.

(Photo El Ruedo)

Décès le vendredi 22 janvier victime du Covid d’un troisième picador mexicain (voir article), celui Rodolfo Acosta (à droite sur la photo), frère des banderilleros Alfredo et Francisco  Acosta.

Rodolfo avait cessé d’exercer sa profession depuis trois ans suite à une lésion. Il avait notamment exercé aux ordres des frères Silveti, David et Alejandro.

Rodolfo Acosta avait 62 ans. RIP.