L’actualité taurine, en bref…

Joselillo

Le matador vallisoletano (trad : de Valladolid)  José Miguel Pérez « Joselillo » a signé un accord d’apoderamiento avec l’empresario sévillan José Sánchez Hipólito pour une durée indéterminée.

Comme d’habitude, l’objectif affiché est de faire entrer  (ou pour certaines faire revenir) le torero dans les grandes plazas espagnoles et françaises.

Suerte !

Ciudad Real

La plaza de toros de Ciudad Real va se refaire une beauté. Ainsi la municipalité a voté un crédit de 1,5 millions d’euros pour rénover l’édifice dont l’inauguration remonte au 17 août 1843.

L’objectif de la municipalité est d’en faire un Bien d’Intérêt Culturel (BIC) afin que les arènes ne soient pas seulement réservées à la tauromachie mais s’ouvrent à d’autres types de manifestations culturelles.

Carnet noir

Disparition des suites d’une insuffisance respiratoire de la journaliste et revistera Mariví Romero qui fut la première femme à entrer dans ce créneau taurin.

Fille du journaliste Emilio Romero, elle débuta sa carrière au quotidien Pueblo dirigé par son père avant d’entrer en 1971 à TVE pour y commenter l’actualité taurine aux côtés de Manolo Molés. Elle travailla aussi pour les radios Cadena COPE et Onda Cero avant de revenir dans l’audiovisuel sur la chaîne valenciana Canal 9 pour commenter les spectacles taurins aux côtés de José Luis Benlloch.

Mariví Romero s’est éteinte à Benidorm ce vendredi 27 novembre. Elle avait 81 ans. RIP.

Albacete

La municipalité d’Albacete vient de relancer la procédure d’adjudication de la plaza de toros locales initiée au mois de mars 2020, avec quelques changements d’ordre administratif. Le nouveau cahier des charges sera établi pour trois ans et renouvelable pour deux années supplémentaires.

Une clause Covid permettra aux autorités de réduire le nombre de spectateurs en fonction de l’évolution de la pandémie, et même de suspendre des spectacles avec une compensation pour l’adjudicataire.

Rappelons que l’ancien contrat, attribué à l’empresa Taurino Manchega 2 (hermanos Lozano, Manuel Caballero y Manuel Amador) avait pris fin en octobre 2019 et que depuis les arènes étaient restées sans empresa.

(Photo : Santiago Lopez-Pastor)