Génie, Lutin, Elfe…

Diego Maradona Franco fut le chef de lidia de la Celesta Azul y Blanco (1). Il a désormais rejoint le Céleste.

Le gaucher argentin était un génie inné du Football, au même titre que Paco de Lucia pour la Guitare, Camaron pour le Flamenco , Rafael de Paula pour le Toreo.

Celui qui fut la main de Dieu sur Terre, pour le même match fit un miracle (2), le 22 juin 1986.

Les génies n’ont pas de défaut, les hommes …
Vaya con Dios, Pibe de Oro.

Jacques Lanfranchi « El Kallista »
(26 novembre 2020)

  1. Surnom de la sélection couleur bleu et blanc, championne du Monde en 1986 au Mexique.
  2. Match Coupe du Monde où Diego marqua de la main, et dribbla sept adversaires pour son
    deuxième but.

Pour compléter l’article-hommage de Jacques, rappelons que Diego Armando Maradona intégra dans sa carrière les rangs de plusieurs équipes de football espagnoles comme Barcelone et Séville, ce qui lui permit d’entrer en contact avec le mundillo espagnol.

Juan Antonio Ruiz « Espartaco » l’a eu comme locataire dans sa finca et l’a invité à assister à quelques unes de ses corridas. Leur relation amicale leur a permis d’échanger sur leurs pratiques respectives, chacun ayant pout l’autre beaucoup d’admiration. Mais Diego ne resta qu’une saison à Séville et leur relation en resta là.

Photo signée Arjona : Diego Maradona dans les gradins de la Maestranza.