Estepona. 7 novembre. Triomphe de Morenito de Aranda.

Dixième corrida de la Gira de Reconstrucción à laquelle assistaient environ 300 spectateurs, un spectacle qui devait se dérouler à Sanlucar de Barrameda (Cadiz) et déplacé  à Estepona (Malaga) à cause des restrictions sanitaires imposées par La Junta de Andalucia.

Face à quatre toros de La Quinta, mansos les deux premiers, bon et encasté le troisième, noble le quatrième, Morenito de Aranda (remplaçant David Mora blessé) et Emilio de Justo se sont imposés, le second perdant le bénéfice de son deuxième combat à cause d’une défaillance lors du maniement de la rapière.

Morenito de Aranda a su saisir l’opportunité du remplacement pour se rappeler au bon souvenir des empresas et des aficionados, la retransmission télévisée de la corrida apportant un plus à la démarche. 

Le garçon fut élégant au capote et efficace muleta en mains, principalement face à l’encasté et exigeant troisième qui demandait les papiers. 

Bilan : une oreille du 1° et deux oreilles du 3°, et une tarde pleine pour le torero de Burgos.

Emilio de Justo eut la chance de tomber sur le bicho le plus pastueño de la course (4°) et ne la laissa pas passer, signant une faena pure, de belle facture et qui aurait mérité un final plus conséquent pour recueillir les fruits d’un labeur de haute note. 

Hélas l’extremeño pincha et la récompense fut réduite à une vuelta. 

Il avait auparavant bien toréé son premier adversaire mais le manque de transmission du cornu limita un peu la portée de son travail. Oreille tout de même.

Fiche du spectacle.

Quatre toros de La Quinta, le 3°, « Peluquin », honoré de la vuelta.

  • Morenito de Aranda: oreille et deux oreilles.
  • Emilio de Justo: oreille et vuelta.

Les prix du jour.

  • Meilleure pique: Juan Bernal.
  • Meilleur toro: « Peluquín », lidié en troisième position.
  • Meilleure paire de banderilles: Andrés Revuelta.
  • Meilleure brega: José Manuel Zamorano.

Photos: Mika Zarcas et Prensa Emilio de Justo.

Voir le résumé en vidéo.