Décès de Pablo Lozano. « La Muleta de Castilla » a rejoint le ruedo céleste.

Décès à 88 ans, victime du Coronavirus, de Pablo Lozano, connu comme « la muleta de Castilla », ancien torero, empresario, apoderado et ganadero. 

Né à Alameda de la Sagra (Toledo) le 29 août 1932, il prit l’alternative le 25 septembre 1951 à Barcelone des mains de Luis Miguel Dominguin, Manolo Gonzalez et José Maria Martorell faisant office de témoins, les toros portant les fers de Samuel Flores et Atanasio Fernandez. 

Une alternative qu’il confirma à Madrid le 18 mai suivant, Antonio Bienvenida occupant le poste de parrain et Paco Muñoz celui de témoin, le bétail arborant cette fois la devise de José Ignacio Vasquez.

Il toréa jusqu’à la fin de 1963 sans avoir atteint le statut de figura, puis il poursuivit sa trajectoire taurine en devenant, avec ses frères José Luis et Eduardo, apoderado de grandes figuras comme Palomo Linares, Rafael Ortega, Curro Romero, Manuel Benítez “El Cordobés”, Juan Antonio Ruiz “Espartaco”, César Rincón, José María Manzanares père et fils, Manuel Caballero, Vicente Barrera, et plus récemment El Juli, Sébastien Castella ou Eugenio de Mora entre autres.

Alcurrucen
Alcurrucen
Lozano-Hermanos
Lozano Hermanos
El-Cortijillo
El Cortijillo

Il fut aussi ganadero en dirigeant les trois fers familiaux d’Alcurrucen, Lozano Hermanos et El Cortijillo, mais aussi empresario avec notamment la gestion de la plaza de toros de Las Ventas entre 1990 et 2004. Outre-Atlantique, il fut aussi à la tête durant une vingtaine d’années de grandes arènes comme Bogota, Medellin ou Quito. 

RIP.