AFAP. Darré – Bonijol – Seissan.

Une trilogie qui s’est déroulée durant tout le week-end dernier dans le Gers, au campo chez Jean Louis Darré, puis chez Alain Bonijol pour se terminer dans les magnifiques arènes de Seissan pour la traditionnelle fiesta campera organisée chaque année par le maire du village, François Rivière, en partenariat avec l’AFAP.

En premier lieu, vendredi, c’est chez Jean-Louis et Romain Darré que s’est déroulée la première partie de ce week-end avec au programme une vache et deux erales de la ganaderia du Camino de Santiago.

C’est Alain Bonijol, très en forme, qui toréa la vache qui fut noble des deux côtés et qui, au fur et à mesure de la lidia, alla a mas dans son comportement.

Les deux erales sélectionnés par le ganadero pour Hervé Galtier qui, pour la circonstance, fêtait ses 66 ans, sont sortis extraordinaires, nobles, mobiles, donnant du jeu avec transmission, ce qui a permis à Hervé de réaliser deux faenas complètes. 

Les deux erales ont duré longtemps et chacun a pris sans aucun signe de refus plus de 120 muletazos avec beaucoup de classe, en particulier le second.

Andy Younes, nouvellement apoderé par S.F.Meca, a pu ainsi profiter largement, après Hervé, de la grande qualité des novillos et parfaire ainsi sa préparation campera, fil rouge de tout ce week-end.

Le samedi matin, c’est dans les arènes d’Alain Bonijol, qu’Andy se voyait confronté à une vache sérieuse et encastée de l’élevage d’Alain Bonijol (bétail d’origine J.L.Darré, encaste Albareal) pour un entraînement intensif sous la houlette de Stéphane Meca, son nouveau mentor. 

C’est un nouveau visage qu’a montré Andy face à cette vache, celui d’un torero calme, posé, avec beaucoup de toreria et de fraîcheur.

La trilogie s’est achevée le dimanche après-midi à Seissan, petit village du Gers où historiquement le maire François Rivière a fait toréer, dans les années 70, la plupart des toreros français des premières générations.

Au programme quatre erales de Jean-Louis et Romain Darré, trois d’origine du Camino de Santiago et un de l’Astarac.

C’est Alain Bonijol qui ouvrit les débats pour une faena variée et complète, suivi ensuite d’Hervé Galtier face à un eral mansote. Le troisième fut offert par l’AFAP aux jeunes espoirs Andy Younes et Maxime Solera qui, dans une competencia saine et fraternelle, nous montrèrent leur envie et leurs compétences taurines.

Enfin l’ultime novillo de cet après-midi, un costaud Astarac, fut toréé par un Meca en hyper-forme qui conclut cette tarde avec beaucoup d’alegria.

(communiqué)