In memoriam.

Décès avant-hier à 80 ans de l’ancien ganadero Jaime de Pablo Romero, longtemps à la tête de l’élevage du même nom dont il fut obligé de se séparer en 1997 et qui passa sous le nom de la société qui en fit l’acquisition, Partido de Resina.

La ganaderia, formée en 1870 était passée dans les mains de la famille Pablo Romero une quinzaine d’années plus tard, devenant au fil des ans l’un des plus emblématique fer de la cabaña brava espagnole, une place qu’elle peine à reconquérir à l’heure actuelle sous la direction de son actuel représentant José Luis Algarra.

RIP.

Décès à 68 ans des suites d’une longue maladie de Josy Fabre, membre de l’équipe administrative des arènes d’Arles et qui a longtemps oeuvré dans l’ombre pour la famille Jalabert, s’occupant notamment des accréditations. Les obsèques de Josy Fabre ont eu lieu à Trinquetaille, aux portes de cette Camargue où elle a vécu tant d’années et qu’elle aimait profondément.

RIP. 

Dans un autre registre (bien entendu), qui touche à la tauromachie version rejoneo, on notera la disparition de deux chevaux vedettes, Bazuka, de la cuadra de Léa Vicens, et Dolar, de cette de Diego Ventura.

Bazuka
Bazuka (Photo : Tony Breban)
Dolar
Dolar
Bazuka n’a pas survécu à une pathologie auto-immune et à une insuffisance rénale, malgré les soins des meilleurs professionnels appelés à son chevet.
Quant à Dolar, il est mort d’un problème cardiaque.