El Puerto de Santa Maria. 6 août. Une oreille pour chacun.

Les arènes du Puerto de Santa Maria fêtaient hier leurs 140 années d’existence en organisant une corrida de figuras. Corridas de toreros, comme diraient certains dont je fais partie, avec des toros de Juan Pedro Domecq dont les figuras raffolent car généralement de grande noblesse et de forces justes.

Et le lot d’hier fut à l’image des attentes, noble et servile à l’exception des deux derniers finissant vite rajados.

Enrique Ponce, bousculé lors de la suerte suprême à son premier (salut) coupa une oreille du quatrième.

Morante de La Puebla coupe le premier pavillon de la tarde à l’issue de la lidia du second et ne peut rien faire du bloc de marbre sorti avec le dossard numéro cinq.

Pablo Aguado torée agréablement le troisième (oreille) mais se retrouve sans matière première avec le sixième (palmas).

(Photos : Arjona)

Bref une corrida à l’image de celles organisées lors des temporadas précédentes. Malgré la crise, rien ne change au royaume des figuras !

  • Enrique Ponce : salut et oreille.
  • Morante de La Puebla : oreille et palmas.
  • Pablo Aguado : oreille et palmas.