L’actualité taurine du week-end (1). Osuna, Estepona, Brihuega.

Osuna (Sevilla). Samedi 1er août. Triomphe de Diego Ventura et Enrique Ponce.

Diego Ventura a brillé face à deux toros de son fer auquel il coupa respectivement deux et une oreilles.

Enrique Ponce, quant à lui, reste égal à lui même, empochant un trophée au final de chacune de ses prestations.

Javier Conde ne fut pas en confiance, laissant passer un premier toro qui eut mérité un meilleur sort. Son second se blessa contre un burladero (il fut descabellé par … Diego Ventura !! car il refusait de regagner les corrales) et fut remplacé par un sobrero du même fer. Conde prit peur et écouta les trois avis sous les sifflets du public. On se demande pourquoi les organisateurs l’ont engagé alors qu’il y a beaucoup de jeunes toreros qui attendent une opportunité ! Silence et sifflets pour le malagueño.

Les toros portaient les fers de Diego Ventura (rejon) et Julio de la Puerta.

(Photos : Eduardo Porcuna)

Estepona (Malaga). Samedi 1er août. Retour triomphal pour Salvador Vega. Deux oreilles pour Cayetano.

Retour en fanfare pour Salvador Vega qui coupe quatre oreilles et un rabo. Deux grandes faenas du malagueño qui, pour son retour dans les ruedos, signe une belle performance. Dommage pour la suite que la temporada soit ce qu’elle est cette année. Souhaitons pour lui que les empresas se souviennent de lui par la suite.

Cayetano laisse des détails face à un premier opposant sans options (salut) puis compose une grande faena à son second qui lui vaudra de promener une double récompense auriculaire.

Mauvaise pioche par deux fois pour Pablo Aguado qui ne peut exprimer que sa bonne volonté (palmas et silence).

Le bétail arborait la devise de Luis Algarra.

(Photos : José María Mera Tejeda)

Voir la vidéo sur feria TV.

Brihuega (Guadalajara). Deux oreilles pour El Dody.

Quatrième étape du certamen Prmesas de Nuestra Tierra avec des erales de Daniel Ramos.

Bonne prestation du jeune Domingo Pérez « El Dody » qui coupe les deux oreilles de son second adversaire (silence à son premier).

Lalo de Maria (palmas et silence) et Carla Otero (oreille et ovation) perdent à la mort le bénéfice de leurs prestations respectives.