La Feria del Campo fait étape chez Margé.

Dans le cadre de la « Feria del Campo », dont le but est d’aider les ganaderos français, quelques dizaines(mesures sanitaires oblige) d’aficionadas et aficionados se sont retrouvés le 14 juillet aux Monteilles, domaine de la famille Margé.

Pour ouvrir cette journée, deux novilleros de valeur, Chritian Parejo Rodriguez (originaire de Chiclana et inscrit à l’école taurine de Béziers, conseillé par Tomas Cerqueira) et Lalo de Maria (fils de Marie Sara et coaché par Lauri Monzon) se sont mesurés lors d’une tienta de machos à quatre novillos des Monteilles.

Deux novilleros différents par leur style, découlant non seulement de leur physique, mais aussi  leur mental et de l’apprentissage de leurs professeurs, mais semblables au niveau du courage et de la volonté de se donner au maximum.

Le premier novillo de Christian Parejo était une bête difficile et inconséquente, qui obligea le garçon, pour faire face à un danger latent, à déployer une concentration totale.

Son second (3ème du lot) permit au biterrois d’adoption une faena allant a mas, démontrant à travers des séries variées ses capacités de futur torero.

Face à son premier novillo (le meilleur du lot), Lalo de Maria, sous les yeux de sa mère ,  a su séduire les présents par un style tout en douceur, raffiné et très bien contrôlé.

Plus difficile face au capote, son second adversaire fut rapidement mis au pas à la muleta. Si la faena de Lalo ne valait pas sa première, du fait du cornu, le blond novillero s’en sortit très convenablement.

Un cinquième novillo, surprise de la famille Margé car non prévu au programme, allait se révéler intéressant et permettre aux deux jeunes protagonistes de travailler en duo, tant au capote qu’à la muleta, et d’enthousiasmer le public.

Deux élèves de l’École taurine de Béziers, Lenny Martin et Luis Torrez, purent avec bravoure faire quelques passes devant ce bétail…

En fin de journée une vache était offerte à Lenny Martin et celui-ci nous fit une bonne démonstration de son savoir-faire…

Cerise sur le gâteau, Medhi Savalli, chanteur-animateur de la journée, prit la muleta pour quelques passes. Le fameux gusanillo demeurant en chaque torero avait fait son oeuvre…

Une excellente journée taurine et conviviale à tout point de vue grâce aux organisateurs.

plus de photos sur https://www.facebook.com/lotaure.roge

Reportage : Hugues Bousquet (http://lotaureroge.canalblog.com)