Au CFT, on n’arrête pas !

Tout d’abord, nous demandons à nos lecteurs de nous excuser de ce long silence, il est seulement dû à la forte activité sur le terrain qui ne nous a pas laissé le temps de rédiger notre newsletter habituelle.

Rafael Ponce de Leon
Nino Julian

Dès que le gouvernement a bien voulu entrouvrir des possibilités de réunir nos élèves, nous avons, dans un premier temps, poursuivi les entraînements par petits groupes de dix, puis, l’accès des arènes de Garons nous ayant été refusé, pour cause de décret d’interdiction, nous avons dû nous replier au grand air dans des lieux privés : les toreros en herbe se sont entraînés sur l’herbe !

Et puis, toujours dans le respect des règles imposées, nous avons pu organiser la mise à mort en privé de trois novillos, dès le 23 mai, par Rafael Ponce de Leon, Canten et Nino Julian.
Le 6 juin, nous avons fait tuer deux novillos à Clément Hargous et Nino Julian. 

Le 20 juin, lors d’un après-midi très réussi au Mas du Ménage, nous avons tienté quatre bonnes vaches de Pagès-Mailhan; tous les élèves ont pu sortir « de second », pour nombre d’entre eux ce fut une première qui ne manquera pas de laisser un souvenir indélébile à nos plus jeunes élèves récemment inscrits.
 
Le 21, sans perdre le rythme, nous avons fait mettre à mort deux novillos par Rafael Ponce de Leon et Canten, les parents enchantés ont pu assister à cet entrainement, néanmoins privé.
Il est à souligner que ces sept becerros ont été estoqués avec efficacité et d’excellente manière… Les entraînements de salon ont été récompensés !

Et pour finir, en apothéose, notre Fiesta Campera du 27 juin, à la Ganaderia Barcelo, a été un énorme succès du point de vue de l’assistance, les aficionados, en manque de toros et de convivialité, avaient répondu en grand nombre. La journée a été réussie.

Du point de vue tauromachique :

– le matin : deux novillos piqués de la maison ont été combattus vaillamment par Clément Hargous et Nino Julian. Ils ont fait face à des opposants enracés mais très attirés par les « planches ». Nos jeunes espoirs ont donné le meilleur d’eux-mêmes et ont estoqué de parfaite manière.

Le repas était excellent et l’ambiance au beau fixe. 

(communiqué)