Retour au campo pour Marc Serrano.

Ce samedi, Marc Serrano a (enfin !) retrouvé le campo après de longs mois de confinement. A l’invitation de Do Cuillé, Marc a tienté 2 novillos au Grand Badon.

Le premier, un colorado bien roulé, a fait étalage de noblesse et de bravoure. Après une bonne réception à la cape, Marc l’a embarqué dans de belles séries de muletazos sur les deux bords, le torero nîmois profitant, avec classe, des embestidas du bon Cuillé.

Le second fut plus compliqué. Marc lui appliqua la lidia adéquate. Le novillo, une fois dominé, permit à Marc d’aligner naturelles et derechazos de bonne facture.

A cheval, Jean-Loup Aillet fut efficace comme le furent les bregas de  Christian Romero et de Tomas Ubeda.

Étaient présents lors de ce tentadero, Jean-Marie Raymond, Olivier Martin et Dany Bantzé, propriétaires respectivement des fers de Virgen Maria, El Palmeral et La Véronique.

Un grand merci à Do Cuillé pour son accueil, la qualité de ses novillos et sa grande confiance en Marc pour lidier son bétail.

20 ans déjà !

Le 8 juin 2000 à Nîmes, Marc,  vêtu de blanc et argent, prenait l’alternative face à « Fusilero », un toro du fer des Hijos de Celestino Cuadri.

Le parrain de Marc était le matador mexicain El Zotoluco et le témoin le cordouan José Luis Moreno.