Le C.F.T. répond présent…

A l’heure où les aficionados font acte de solidarité en finançant une corrida virtuelle au bénéfice des éleveurs français de toro bravo et des empresas de caballos, le Centre Français de Tauromachie n’est pas en reste puisque, depuis 37 ans, il intervient réellement dans le marché taurin français en finançant des novilladas sans picadores, en achetant des toros tués en privé pour initier ses élèves débutants et en louant du bétail pour les capeas.

Il participe ainsi très concrètement à soutenir l’économie locale en donnant la préférence aux ganaderias françaises et en intervenant activement pour le maintien de nos cultures et par le fait au développement des traditions locales.

Après avoir organisé avec succès un entrainement à la mise à mort de trois novillos le samedi 23 mai 2020, nous poursuivrons nos formations par la mise à mort de deux novillos les samedis 6 juin et deux autres novillos le 13 juin prochains, au campo, en respectant les règles de distanciation sociales, au fur et à mesure de leur évolution.

Le samedi 20 juin dans un lieu tenu discret (par définition), dans la plus stricte intimité toujours dans le respect des règles régissant les réunions à caractère privé en conformité avec la décision rendue par le Conseil d’Etat, nous nous retrouverons entre membres, pour des retrouvailles et célèbrerons enfin nos libertés retrouvées.

Au programme, quatre becerros en simulacre par nos plus jeunes élèves et deux novillos en mise à mort.

Comme toujours, le Centre Français de Tauromachie oeuvre pour la fiesta et son futur !