L’histoire du Domaine de Méjanes, par Michèle Ricard (3).

Après son certificat d’études, le jeune Paul intègre l’entreprise familiale. Son père lui impose de suivre des cours de comptabilité en supplément…

Paul Ricard crée une eau de vie, le Cantagas, puis lance son célèbre pastis.

Le brillant entrepreneur n’en oublie pas l’une de ses passions premières, la peinture. Et s’inscrit aux Beaux Arts de Marseille pour y suivre des cours.

Toute sa vie, Paul Ricard peindra. Beaucoup et magnifiquement, la Camargue. Entre autres.

En décembre 1939, Paul Ricard à 30 ans.
Avec l’aide de sa mère, il acquiert le Domaine de Méjanes. La propriété appartenait à cette époque aux raffineries Saint-Louis de Marseille qui, après y avoir exploité la betterave à sucre, l’avait laissé à l’abandon.
Paul Ricard s’y installe.
Comblé par toute l’inspiration que lui procure ce paradis, il y donnera libre cours toute sa vie durant à sa passion de créer ! Y créer en tant qu’artiste peintre, écrivain, producteur de cinéma, agriculteur, architecte, humaniste, …
 
Mais quelques mois plus tard débute la seconde guerre mondiale. Contre toute attente, le Domaine de Méjanes s’avère alors providentiel!
Illustrations.
  • Photo 1 :  portrait de Paul Ricard appartenant à l’Association des Amis de Paul Ricard. Toute reproduction est interdite.
  • Photo 2 : photo ancienne du Domaine de Méjanes @CarleNaudot. Collection Parc Naturel Régional de Camargue. Musée.