Jerez. Les ganaderias de la corrida-concours.

La Feria del Caballo de Jerez propose cette année un mano a mano entre Morante de La Puebla et El Juli pour sa corrida-concours.

Face à ce duo de (pseudo*) figuras, on retrouvera un panaché de ganaderias à forte connotation torerista, ce qui semble peu en adéquation pour une corrida sensée mettre en valeur le TORO. Jugez plutôt du choix des organisateurs : Fermín Bohórquez, Torrestrella, Fuente Ymbro, Jandilla, Santiago Domecq et Zalduendo.

Selon le journal El Mundo, Morante aurait demandé que soient utilisées des piques spéciales (moins agressives) afin que les toros saignent moins…

Quand on pense aux corridas-concours des années 50-60 où les toros prenaient quatre ou cinq piques… et se voyaient récompensés de la vuelta (voire indultés), le ganadero recevant le très convoité Catavino de Oro.

Autres temps…

(Ndr : *vu le comportement de ces deux toreros au quotidien, mais cela n’engage que l’auteur de ces lignes)