Les spectacles du week-end.

A Lucena del Puerto (Huelva), pour le festival, triomphe d’Esau Fernandez qui coupe les trophées maxima et sort a hombros en compagnie de Manuel Carbonnel et de Manolo Vasquez dont les prestations respectives sont primées de deux oreilles.

Une oreille pour Rocio Romero. Salut pour Angel Cachorro et silence pour Marc Serrano.

Le bétail appartenaient aux ganaderias de Soto de la Fuente, Virgen María, Villamarta, Fermín Bohórquez, Manolo Vázquez et Prieto de la Cal.

A Ciudad Rodrigo (Salamanca), c’est le novillero de l’école taurine de Badajoz Manuel Perera Matos qui est déclaré triomphateur du Bolsin.

Il sera à l’affiche demain mardi pour le troisième et dernier festival aux côtés de ses aînés Morante de La Puebla, El Juli et El Capea.

Toujours à Ciudad Rodrigo, samedi 22 février, pour  le premier festival piqué du cycle, José Maria Manzanares et le novillero Juan Antonio Pinto raflent la mise en coupant chacun les deux oreilles de leurs adversaires marqués respectivement aux fers de Domingo Hernandez et Garcigrande.

Une oreille pour El Fandi et Juan del Alamo.

A Ciudad Rodrigo encore, second festival, sans picadors cette fois, ce dimanche 23 février avec les finalistes du Bolsin opposés à des erales de Santos Alcalde. Ismael Martin se détache en coupant deux oreilles devant José Francisco Amaya qui fait une vuelta. 

Alvaro de Chinchon et Eric Olivera sont applaudis.

A Aguascalientes (Mexique), dimanche 23 février, pour le premier spectacle du cycle de novilladas, deux oreilles des novillos de Puerta del Cielo pour Diego San Roman (palmas à son 2°) qui devance Eduardo Neyra (oreille et palmas) et Juan Pedro Llaguno (salut aux deux).

(Photo: Efrén González / suertematador.com)

A Mérida (Vénézuéla), Jesús Enrique Colombo indulte « Salvatierra », son premier adversaire porteur du fer de Los Aranjuez auquel il coupe les trophées maxima symboliques. Il obtiendra ensuite une oreille de son second opposant.

Le chef de lidia Alexander Guillen est blessé au dernier tiers par son premier toro et doit laisser Rafael Serna en terminer avec l’animal (silence). Pas mieux pour Serna avec son lot (silence aux deux).

Antonio Nazaré lui aussi se contente de regagner le callejon en silence par trois fois. 

(Photo : Federico Montes)

Ambato (Equateur), dimanche 23 février, dernière corrida de la carrière d’El Cid et une oreille à son second toro pour le torero de Salteras qui avait reçu une ovation à l’issue de son premier combat.

C’est Ginés Marin qui finit triomphateur de la tarde en coupant les deux oreilles du sixième (ovation au 3°).

Oreille et palmas pour Alvaro Samper.

Toros de Mirafuente (1º, 5º et 6º) et Vistahermosa (2º, 3º et 4º)

(Photo : Andrea Acosta)

A Autlan de la Grana (Mexique), dimanche 23 février, nouveau triomphe pour Andy Cartagena qui coupe trois oreilles (une puis deux) à deux bons toros de San Constantino.

Face à quatre toros de Caparica, oreille pour Sergio Flores à son second (dicision d’opinions au 1°) et palmas aux deux pour Diego Silveti.

(Photo : Emilio Mendez)