Présentation des cartels de la Feria d’Istres.

Vendredi soir avait lieu la traditionnelle cérémonie de présentation des cartels de la Feria d’Istres.

Dans un gymnase Donnadieu plein à craquer, Bernard Carbuccia, en maître d’oeuvre maintenant rodé après 20 ans d’exercice, ouvrit les débats en annonçant le passage des arènes d’Istres en seconde catégorie, rejoignant ainsi celles de Céret, une reconnaissance du travail accompli depuis des années pour hisser la Feria au plus haut niveau.

Le président de la Commission Taurine, Georges Yvon, et le maire, François Bernardini, intervinrent ensuite, chacun se félicitant du travail accompli, le premier magistrat de la cité renouvelant son appui aux organisateurs en espérant les accompagner encore durant un prochain mandat. 

Le préfet, Olivier de Mazières, auquel on doit la phrase d’accompagnement des cartels, intervint à son tour, évoquant son parcours d’aficionado et assurant lui aussi les organisateurs de son soutien.

Un hommage fut ensuite rendu à la cavalerie Heyral qui fête son siècle d’existence. Philippe, accompagné de sa fille Romy, reçut en guise de reconnaissance, la médaille de la ville. Toujours dans le domaine équestre, Bernard présenta les deux alguazilillas de la feria, toutes deux istréennes.

Avant de détailler les cartels, Bernard Carbuccia laissa la parole à Julien Lescarret qui vint présenter au micro le spectacle « Arts Emotions » mêlant Art Equestre, Art Circassien et Art Taurin, spectacle qui sera à l’affiche le 1er août dans la cadre des fêtes de la cité.

On passa ensuite aux détail des  cartels avec la première corrida « Symphonie Flamenca », corrida rapprochant par le duende deux arts complémentaires, tauromachie et flamenco. Cette corrida sera l’occasion de célébrer les 25 ans d’alternative du Maestro Javier Conde qui sera pour l’occasion accompagné de son épouse, Estrella Morente, chacun officiant dans son domaine de compétence. 

Le torero malagueño sera entouré de Juan Mora, Finito de Cordoba, Curro Diaz, Daniel Luque et Thomas Joubert, débat arbitré par des toros de Virgen Maria, propriété de Jean-Marie Raymond. Les deux protagonistes français vinrent commenter cette corrida si particulière, Thomas en profitant pour remercier Bernard Carbuccia de l’accueil qu’il réserve aux professionnels taurins.

La corrida du samedi après-midi verra un autre arlésien à l’affiche. Juan Leal reviendra à Istres après y avoir précédemment affronté avec succès les toros de Valverde. Il sera cette fois opposé à des Jandilla aux côtés de Miguel Angel Perera, qui se présentera à Istres, et d’Andrés Roca Rey.

La note torista de la Feria sera donnée par la corrida du dimanche matin qui prendra la forme d’un desafio ganadero entre les toros de Valverde, qui fouleront pour la troisième fois consécutive le sable istréen, et ceux de Baltasar Iban, inédits à Istres. Pour les combattre, trois toreros d’expérience, Manuel Escribano, Alberto Lamelas et Maxime Solera qui effectuera ses débuts de matador à Istres après sa récente alternative arlésienne.

Enfin pour conclure, retour de la Corrida Charra avec des toros de Victoriano del Rio pour Enrique Ponce, Antonio Ferrera et Luis David Adame. Cette dernière corrida sera l’occasion de célébrer les 30 ans d’alternative d’Enrique Ponce, incombustible Maestro toujours très heureux de se retrouver dans ces arènes d’Istres où il se sent bien et qui l’ont consacré à de multiples reprises.

Pour être complet, précisons que le samedi matin sera réservé pour une matinée pédagogique gratuite (voir plus bas).

Après avoir dévoilé l’affiche due au talent de l’istréen Yoan Clément Morcillo, tout s’acheva par le verre de l’amitié agrémenté d’un somptueux buffet