Avignon. Cheval Passion 2020. Gala des Crinières d’Or.

«Objets inanimés avaient vous donc une âme ? …»

Selon Rafaël Arcos, l’âme de la Doma Vaquera est dévoilée par l’ange blanc : sorte de pénitent chevauchant une jaca, fidèle auxiliaire du vaquero….

Le duende, cet état second que l’on retrouve en tauromachie permettant les plus folles interprétations que l’inspiration du moment influence, prend ici toute sa dimension.

C’est ainsi que prend corps cette équitation campera, instinctive par essence, utilitaire par nécessité : celle du bétail bravo qu’il faut gérer dans le campo andalou.

L’ombre de la Cartuja plane, comme dans un rêve, les moines chartreux chevauchent et s’effacent pour se fondre dans la brume du souvenir.

Au féminin, la Camargue se déploie avec pas moins de 18 chevaux sur la piste du palais A.

Habilement élaborée par Patrick Diaz, la chorégraphie met en scène les amazones de la Confrérie des gardians de St Georges qui partagent la vedette avec les cavalières du groupe « Traditions du sud « guidées par Mélanie Bayle. Unité des costumes des cavalières, unité des robes blanches ou grises des chevaux….

Le rideau se baisse ainsi avec ce clin d’oeil de bon goût fait à notre culture, à nos traditions pastorales du delta du Rhône. Le petit cheval blanc en est la vedette, véritable star des marais, légende vivante mis à l’honneur en son temps dans Crin Blanc par le maître de Cacharel…….

Les intermèdes burlesques, création originale des Comtois en Folie, ont su par trois fois distraire le spectateur par une touche humoristique plaisante.

Le spectacle a été conçu avec une succession de tableaux créés par de jeunes talents en devenir : voltige, attelage de l’IFCE, création italienne et heureuse implication du Pôle danse du Conservatoire d’Avignon…

Ainsi tous ont permis la réussite de cette 35ème édition des Crinières d’Or.

MISEC, Tri de bétail, Rodéo, shows d’élevage et autres animations du cabaret équestre…..Conférences sur différents thèmes tels le patrimoine Hippomobile, le patrimoine culturel de notre équitation, l’histoire de la Confrérie des Gardians, la maréchalerie…. autant de sujets passionnants ont été abordés lors de cette édition 2020.

Avant que ne ferment ses portes, le Salon du Cheval de la Cité des Papes a mis à l’honneur l’esprit d’entreprise et d’innovation en récompensant tel un concours Lépine, plusieurs inventeurs. Le premier prix a été attribué à la société Rid’Up pour son étrier haute sécurité.

Mais déjà Maurice et Fabien Galle, ainsi que toute l’équipe de Cheval Passion travaillent sur la programmation 2021.

Texte : Freddy Porte. Photos : Martine Clément.