La semaine taurine au Mexique.

Moroleón (Mexique). 15 janvier. Triomphe de Diego Ventura et Joselito Adame.

Mano a mano entre un rejoneador, Diego Ventura, et un matador, Joselito Adame, pour la première des deux corridas célébrées à Moroleón, un duel qui s’est équilibré tant au niveau des performances que des récompenses, chacun des protagonistes quittant la plaza a hombros après avoir coupé deux oreilles. 

La rencontre des deux tireros a été arbitrée par des toros de San Miguel de Mimiahuapam de présentation correcte et donnant un bon jeu à l’exception du fade quatrième.

Le cinquième toro fut primé de l’arrastre lent.

(Photo : suertematador)

Moroleón (Mexique). Mercredi 15 janvier.

Toros de San Miguel de Mimiahuapam, le 5° primé de l’arrastre lent.

  • Diego Ventura : oreille, palmas et oreille.
  • Joselito Adame : palmas, silence et deux oreilles.

Moroleón (Mexique). 16 janvier. Puerta Grande pour José Funtanet et Andrés Roca Rey.

Deuxième corrida de la Feria de Moroleón avec un rejoneador, José Funtanet, et trois matadors à l’affiche, Morante de La Puebla, Arturo Saldivar et Andrés Roca Rey.

Triomphe des deux plus jeunes du cartel, José Funtanet et Andrés Roca Rey qui coupent chacun deux oreilles, Arturo Saldivar se contentant d’un trophée et Morante d’une ovation.

(Photo ci-dessus : suertematador)

Présentation du bétail hétérogène pour ne pas dire des plus justes côté armures. Mais il semble que de l’autre côté du Charco personne ne s’en émeut. 

Moroleón (Mexique). Jeudi 16 janvier.

Deux novillos d’Enrique Fraga pour le rejon et six toros de Carranco, souvent justes de présentation, pour les piétons.

  • José Funtanet (rejon) : oreille et oreille.
  • Morante de La Puebla : ovation et silence.
  • Arturo Saldivar : division d’opinions et oreille.
  • Andrés Roca Rey : silence et deux oreilles.

Juriquilla (Mexique). 17 janvier. Joselito Adame s'impose devant Morante de La Puebla.

Second mano a mano de la semaine pour Joselito Adame, cette fois opposé à Morante de La Puebla.

Face à des toros de La Estancia, souvent très justes de présentation, le mexicain s’impose en coupant les deux oreilles de son dernier adversaire après une faena de haute note.

Morante quant à lui ne trouve pas matière à exprimer son toreo.

(Photo : suertematador)

Juriquilla (Mexique). Vendredi 17 janvier.

Toros de La Estancia, très justes de présentation, les 4° et 6° primés de l’arrastre lent.

  • Morante de La Puebla : silence, silence et palmas.
  • Joselito Adame : palmas, silence et deux oreilles.

León (Mexique). 18 janvier. Triomphe de Diego San Roman.

Pour la novillada d’ouverture de la Feria de León, Diego San Roman signe une grande prestation en coupant trois oreilles à des novillos de San Martin donnant un bon jeu, le 6° primé de l’arrastre lent.

Miguel Aguilar coupe une oreille et Héctor Gutiérrez fait une vuelta.

(Photo : suertematador)

León. Samedi 18 janvier.

Novillos de San Martín de bon jeu, le 6° primé de l’arrastre lent.

  • Héctor Gutiérrez : palmas et vuelta.
  • Miguel Aguilar : oreille et palmas.
  • Diego San Roman : oreille (avec pétition de la 2°) et deux oreilles.

León (Mexique). 19 janvier. Triple Puerta Grande.

Face à de bon toros de San Miguel de Mimiahuápam, triomphe des trois toreros du jour, Antonio Ferrera, Andrés Roca Rey et Leo Valadez, qui coupent sept oreilles.

Les 3°, 4° et 6° toros furent primés de l’arrastre lent.

(Photo : Emilio Mendez)

León. Dimanche 19 janvier.

Toros de San Miguel de Mimiahuapam, de bon jeu, les 3°, 4° et 6° primés de l’arrastre lent.

  • Antonio Ferrera : ovation et deux oreilles.
  • Andrés Roca Rey : oreille et oreille.
  • Leo Valadez : deux oreilles et oreille.

Mexico. 19 janvier. Une oreille pour chacun.

Mano a mano de rejoneadors dans la Monumental mexicaine entre l’espagnol Diego Ventura, au sommet de son art, et Emiliano Gamero, récent triomphateur dans ces mêmes arènes où il a indulté fin décembre un toro de Vistahermosa.

La confrontation s’est soldée par un match nul, chacun des deux cavaliers repartant avec une oreille en poche au final d’une tarde froide et pluvieuse suivie par un public restreint, ceci expliquant peut-être cela.

Le bétail du jour, noble et maniable, portait les fers de Los Encinos et Julio Delgado (6°).

Mexico. Dimanche 19 janvier.

Rejon. Toros de Los Encinos et Julio Delgado (6°).

  • Diego Ventura : oreille, ovation et ovation.
  • Emiliano Gamero : vuelta, silence et oreille.