Retour des toros à la Real Venta de Antequera de Sevilla ?

La Real Venta de Antequera de Sevilla pourrait-elle à nouveau ouvrir ses portes aux toros destinés à être lidiés dans la Maestranza ?

Tel est le souhait de Lola Rojas, nièce de l’empresario et ganadero Gabriel Rojas, qui a hérité des lieux en 2012. Les installations étaient alors à l’abandon. Débuta alors un long travail de réhabilitation pour refaire de cet endroit autrefois emblématique une référence pour la célébration d’activités et d’événements taurins.

La Real Venta de Antequera est devenu le siège de l’école taurine locale ainsi que de l’association des aficionados practicos, et propose des activités en relation avec la tauromachie aux touristes nationaux et étrangers. Plusieurs réunions de l’UCTL s’y sont également déroulées.

Avec son mari Daniel de la Fuente, elle s’emploie désormais à rétablir la coutume d’y exposer les toros qui seront combattus dans les arènes de Séville quelques jours après.

Ainsi, profitant de la célébration du 25ème anniversaire de l’école taurine de Séville, le coupla a décidé d’exposer quelques toros de la ganaderia gaditana de Ruedo del Sur, propriété d’Eduardo Duarte, afin que les visiteurs s’approprient à nouveau la tradition de ces face-à-face avec le bétail dans la capitale andalouse. Une façon de mettre l’eau à la bouche aux représentants de la Junta de Andalucía et de la Real Maestranza présents pour cet anniversaire.

Daniel de la Fuente assure qu’il a reçu l’accord de quelques ganaderos qui ont lidié il y a une paire d’années à Séville pour que leur bétail soit débarqué dans ses corrales. Il affirme avoir toutes les autorisations en règle, et se dit même en mesure d’organiser un spectacle.

L’intention est de faire la promotion de la Fiesta et de rapprocher le toreo de la population sans forcément que cela passe par l’organisation d’une corrida.

La Real Venta de Antequera de Sevilla a été ré-inaugurée en novembre 2015 en présence des matadors Pepe Luis Vázquez et Dávila Miura venus pour participer à une tienta. Les installations ont fait pour l’occasion l’objet d’une bénédiction de la main du père Ignacio Jiménez Sánchez-Dalp, pregonero de la Semaine Sainte 2006.

Les toros reviendront-ils à la Real Venta de Antequera de Sevilla (ainsi qu’à la Venta del Batan – pourquoi pas ?) lors des prochaines temporadas ? On le souhaite. Suerte !

(D’après un article de Jesús Bayort paru dans le journal ABC de Sevilla. Photos : Rocío Ruz et Carlos Marquez)

Nous reviendrons lors d’un prochain article sur l’histoire de La Real Venta de Antequera.