Le week-end de tous les dangers.

Samedi 12 octobre à Madrid, pour la corrida del Día de la Hispanidad, Gonzalo Caballero a été sérieusement blessé par le second toro de la tarde lors de l’entrée a matar. Bilan : cornada de deux trajectoires de 25 et 30 cm dans la cuisse gauche avec importants dégâts musculaires et rupture de la veine fémorale. Pronostic : très grave.

Le torero a été opéré dans l’infirmerie de la plaza avant d’être dirigé vers l’hôpital San Francisco de Asís où il a subi avec succès une deuxième intervention qui a duré plus de trois heures. Gonzalo Caballero restera en soins intensifs durant plusieurs jours.

La corrida de Valdefresno, de présentation inégale, a donné un jeu intéressant. Jésus Enrique Colombo, très volontaire, a coupé une oreille à son premier (vuelta à son second), tout comme Gonzalo Caballero après sa blessure (oreille recueillie par son peon Pablo Delgado).

Silence aux trois pour Eugenio de Mora qui se chargea de lidier le second adversaire de Caballero.

Photo : Plaza 1.


A Zaragoza le lendemain, dimanche 13 octobre, pour la corrida de clôture de la Feria del Pilar, très grave blessure du banderillero d’Enrique Ponce, Mariano de la Viña, qui fut pris par le quatrième toro de la course et encorné au sol. Arrivé à l’infirmerie en arrêt cardio-respiratoire, il fut réanimé durant quarante cinq minutes et maintenu sous ventilation artificielle durant sa première opération consistant à stabiliser les deux cornadas reçues l’une de 22 cm au fessier arrivant jusqu’à l’abdomen et l’autre de 27 cm au niveau du Triangle de Scarpa affectant la fémorale avec forte perte de sang nécessitant plusieurs transfusions. Les médecins ont aussi diagnostiqué un traumatisme crânien. 

Le banderillero fut ensuite transporté à l’hôpital Quirónsalud où il arriva vers 21h15 pour y être opéré, l’intervention durant jusqu’à 2h30 du matin. Bien évidemment Mariano de la Viña est actuellement sous surveillance en soins intensifs, sédaté et sous ventilation mécanique. Son état est toujours qualifié de très grave par le corps médical.

Une corrida accidentée qui avait commencé lors de la lidia du second toro par la blessure du banderillero d’El Juli José María Soler (lésion au ménisque droit et au scaphoîde gauche), puis et qui s’est achevée par celle du matador Miguel Angel Perera (cornada ascendante limpia à la cuisse droite avec deux trajectoires de 20 et 4 cm. Pronostic : grave).

Quant à Enrique Ponce, chef de lidia de cette corrida particulière, il dut se rendre à l’hôpital où fut diagnostiqué une fracture de la 8ème côte gauche due à une cogida survenue lors de la mise à mort de son premier toro le jeudi précédent dans ce même Coso de la Misericordia.

Toros de Montalvo, de présentation inégale, fades, décastés et très compliqués.

  • Enrique Ponce : silence, silence et salut au 2ème toro de Perera.
  • El Juli : silence aux deux.
  • Miguel Ángel Perera : salut à l’unique toro qu’il combattit.

Voir ci-dessous les photos de Joël Buravand :

PHOTOS 1PHOTOS 2PHOTOS 3


A La Peza, toujours ce dimanche, blessure du banderillero Rubén García Pérez, de la cuadrilla de Juan Cervera. Cornada au niveau de la poitrine de 6 et 18 cm sans pénétration dans la cage thoracique. Fracture de deux côtes. Pronostic : peu grave.


A Mexico, ce dimanche également, blessure du banderillero Gerardo Angelino. Cornada de 4 cm au niveau du périnée. Pronoctic : peu grave.


Suerte a todos !