Les spectacles du 4 octobre.

Madrid. Décevants Fuente Ymbro pour la despedida d’El Cid.

Toros de Fuente Ymbro et Manuel Blázquez (2º bis), bien présentés mais fades dans l’ensemble.

El Cid, qui faisait ses adieux à l’aficion de la capitale, n’a pas eu la chance de tomber sur des toros lui permettant de briller une dernière fois. Son départ fut cependant fêté comme il se doit, la foule lui témoignant sa reconnaissance pour une carrière des plus sérieuses. Il a quitté le ruedo a hombros par la porte des cuadrillas.

Emilio de Justo et Ginés Marin ont fait ce qu’ils ont pu avec ce qu’ils avaient.

  • El Cid : silence et vuelta.
  • Emilio de Justo : palmas et salut.
  • Ginés Marín : silence aux deux.

Photo : Javier Arroyo.


Bilbao. Deux oreilles pour Juan Leal et Luis David.

Festival du Club Taurin de Bilbao.

Novillos de Garcigrande (1º et 4º), Victoriano del Río (2º), Domingo Hernández (3º), Toros deCortés (5º et 6º) et Alcurrucén (7º), bien présentés et maniables dans l’ensemble.

  • EnriquePonce : ovation.
  • Diego Urdiales : ovation.
  • Cayetano : oreille.
  • Pablo Aguado : oreille.
  • Juan Leal : deux oreilles.
  • Luis David : deux oreilles.
  • Tomás Rufo : oreille.

Photo : André Viard.


Guadarrama (Madrid). Manuel Diosleguarde a hombros.

Novillos de Jiménez Sáenz de Miera, justes de présentation et manquant de race.

  • Alejandro Gardel : silence aux deux.
  • Fernando Plaza : ovation et oreille.
  • Manuel Diosleguarde : oreille et oreille.