Bouillargues et sa tauromachie.

Salle comble au premier étage de la Bergerie pour la conférence de presse du Club Taurin La Embestida qui fêtera ses 20 ans d’existence l’an prochain.

Dans un décor taurin riche en couleurs, le président de la Pena, Thierry Allez, anime les différentes interventions des participants à la journée taurine du 12 octobre.

Tour à tour deux des apprentis toreros qui seront à l’affiche, ‌‌Cristian Parejo, originaire de Chiclana, et le nîmois Nino Julían donnent leurs appréciations sur le bétail.

Parmi les ganaderos présents au cartel, Jean-Luc Couturier (fer Concha y Sierra) rappelle que la race Vazqueña, dont les Prieto de la Cal sont issus, résistent avec lui à l’hégémonie Domecq !

Olivier Fernay et Marc Jalabert, autres éleveurs, interviendront afin de présenter leurs produits.

L’artiste peintre Eliot a peint deux burladeros pour la journée taurine ! C’est la troisième année qu’il participe à cette manifestation (les deux fois précédentes, il avait travaillé en mano à mano avec Tom Garcia).

 Cette année Eliot a créé un livre intitulé « Toro Arte » en collaboration avec l’écrivain Olivier Pince, frère de Benoît, véritable cheville ouvrière de la Peña.

“Toro Arte ”est un recueil de poème illustré, dont la réalisation a été financée par la Peña La Embestida. Les bénéfices sont entièrement consacrés au financement de la novillada du 12 octobre.

Très appréciée du nombreux public, une vidéo viendra en conclusion présenter les novillos dans leurs éléments naturels.

Avant de clore cette manifestation par le verre de l’amitié, le maire Maurice Gaillard rappelle l’investissement et l’importance prise par la ville de Bouillargues en matière de traditions taurines.

Reportage : Christian Cartoux.