Nouvelle sortie a hombros pour Carlos Olsina.

Samedi 21 septembre. Novillos de Sandra Sopena.

  • Abraham Reina ( en remplacement de Victor Hernandez ): silence puis silence et quelques sifflets.
  • Carlos Olsina : oreille et oreille.
  • Andrés Romero (rejon) : oreille et deux oreilles.

3⁄4 d’arènes, temps pluvieux, pas de vent, quelques averses.

Face à ses deux novillos imposants de trapio, courts d’engagement et de charge, comme tout le lot, Abraham Reina a souffert cruellement d’envie et de pratique. Après deux faenas sur le reculoir suivies d’une déroute générale aux aciers, il supporta deux silences d’un public somme toute clément et compatissant.

Le premier adversaire de Carlos Olsina est imposant, violent, donnant des coups de tête et hésitant de comportement. Larga de rodillas et deux véroniques templées pour commencer, donnent le ton : le désir de peser sur son adversaire. La faena débute à genoux, puis se poursuit par des derechazos en forçant le novillo à s’engager. Ce dernier se révèlant une première fois impossible à gauche, Charles lui ressert trois séries de droitières templées avant de revenir à gauche en l’obligeant par le bas, avec succès cette fois. Finissant par des bernadinas serrées, il conclut par un 3⁄4 de lame efficace au deuxième envoi. Pétition majoritaire du public : une oreille.

Son deuxième novillo, au morillo imposant, se révèle vite hésitant, réfléchissant avant de charger dans les deux séries de véroniques bien servies. Après la pique et les palos, les choses ne s’arrangent guère, le novillo s’étant posé en querencia, dos aux planches. Avec beaucoup de calme et de détermination, Charles le ramène vers le centre et malgré les coups de tête, enchaîne trois séries et un redondo de bonnes factures. Le toro se réserve de plus en plus, réfléchit avant chaque toque et
finit par se soumettre pour de courts enchaînements. Une demie rapide d’effet vient conclure de belles séries de derechazos délivrés les pieds vissés au sol. Une forte pétition fait tomber l’oreille largement méritée.

Devant un public acquis au réjon, Andrès Romero coupe une première fois et confirme son talent et celui de ses montures en coupant les deux oreilles du deuxième.

Une fois encore en sortant a hombros, Carlos confirme qu’il a complètement récupéré de sa blessure et que toutes ses sensations retrouvées vont lui permettre de continuer sa saison en enchaînant les excellentes prestations à chacune de ses sorties.

Enhorabuena y suerte !

(communiqué Peña Carlos Olsina)