Arles. Juan Bautista retrouve « Ingenioso ».

Juan Bautista avait invité hier soir aux corrales de Gimeaux les amis et la presse afin de retrouver en leur compagnie le toro « Ingenioso » de Vegahermosa indulté lors de la récente Corrida Goyesca arlésienne.

Après quelques mots de bienvenue, Jean-Baptiste nous confiait qu’il n’avait pas revu « Ingenioso » depuis son retour en chiquero et qu’il allait donc lui rendre visite pour la première fois en notre compagnie.

Et c’est un toro en pleine forme, l’oeil vif, qui nous attendait dans les corrales, physiquement apte au voyage de retour dans sa ganaderia d’origine grâce aux bons soins prodigués par l’équipe des vétérinaires. Epointé à la demande du mayoral pour éviter des problèmes avec ses frères reproducteurs, il sera dans un futur proche prêt à assurer l’avenir du fer en compagnie de nombreuses compagnes.

Les personnes présentes ont pu assister à un tête à tête amical entre les deux adversaires d’un jour.

De retour des corrales, Jean-Baptiste nous conta un peu l’histoire de ce toro qui, à la base, était destiné à Roca Rey. Ce dernier, forfait pour cause de blessure et actuellement soigné en Amérique, a laissé sa place à Enrique Ponce. Le Zalduendo prévu pour le torero arlésien, privé de carte verte, sortit de l’affiche et Juan Bautista proposa à Ponce de le remplacer par un Juan Pedro Domecq, sa ganaderia préférée, et de récupérer « Ingenioso ». Ainsi fut fait.

Restait à fixer l’ordre de sortie de ses toros. Pour Jean-Baptiste, il était évident que le toro de La Quinta sortirait en second. Restait à déterminer lequel du Garcigrande ou du Vegahermosa sortirait en sixième. Après discussion la veille avec Borja Domecq, celui-ci lui conseillant fortement, vu ses origines, de le placer en dernière position, le diestro arlésien finit par suivre la recommandation du ganadero. Vous connaissez la suite…

Deux acteurs d’une même histoire qui vont changer de vie, Juan Bautista troquant son habit de torero pour celui d’empresario, et « Ingenioso » celui de toro de combat pour celui de semental. Suerte, et bonne route à tous les deux !