Infirmerie et substitutions (1). Andrés Roca Rey.

Andrés Roca Rey, qui a annoncé hier qu’il mettait fin à sa temporada européenne, fera l’objet de multiples substitutions.

Il sera remplacé :

  • à Bayonne le 30 août par Daniel Luque.
  • à San Sebastian de los Reyes le 1er septembre par Pablo Aguado (si celui-ci est remis de sa blessure).
  • à Ejea de los Caballeros le 5 septembre par El Fandi.
  • à Arles le 7 septembre par Enrique Ponce (voir communiqué ci-dessous).
  • à Nîmes le 14 septembre par Miguel Angel Perera.
  • à Pozoblanco le 21 septembre par Antonio Ferrera.

Communiqué des arènes d’Arles.

Andrés Roca Rey venant de mettre officiellement un terme à sa saison européenne à la suite d’une blessure, les arènes d’Arles ont décidé de le remplacer par Enrique Ponce pour la corrida goyesque du 7 septembre 2019.

Un choix logique, dicté par la volonté de maintenir le prestige du cartel, et d’offrir au public arlésien la possibilité de voir le maestro de Chiva, qui n’avait pas pu faire le paseo à Pâques après une grave blessure à Valence.

Fraîchement rétabli, Ponce fera son tout premier paseo dans le sud-est de la France cette année. Il a accepté pour l’occasion d’affronter un toro de l’élevage Adolfo Martin. Un défi rare pour une figura de sa trempe, qui plus est dans une arène de première catégorie.

Pour des raisons indépendantes de ce changement de matador, le toro de Zalduendo initialement prévu ne pourra être combattu. Il est remplacé par un exemplaire de Juan Pedro Domecq.

Les élevages seront donc répartis ainsi :
Enrique Ponce : Adolfo Martin, Nuñez del Cuvillo, Juan Pedro Domecq
Juan Bautista : La Quinta, Jandilla, Domingo Hernandez

Il ne reste plus que quelques places pour cette corrida goyesque. Les arènes d’Arles afficheront complet dans les jours qui viennent.

Communiqué des arènes de Nîmes.

Insuffisamment remis de ses blessures, Andrés Roca Rey a estimé qu’il ne lui serait pas possible de reprendre normalement le cours de sa saison. Initialement annoncé à Ronda, le torero péruvien a décidé de prendre son temps afin de ne pas brusquer sa période de rééducation. Touché aux sixième et septième vertèbres cervicales, Roca Rey avait consulté en juillet dernier plusieurs spécialistes de cette zone à New-York. Le matador sud-américain était annoncé sur une quinzaine de cartels européens.

Quelques heures après l’officialisation de ce forfait, Simon Casas Production a procédé au remplacement du torero péruvien. Compte tenu de la catégorie du cartel de la corrida du samedi 14 septembre, il a été décidé de faire appel à Miguel Ángel Perera pour remplacer Andrés Roca Rey. Actuellement 5e au classement Escalafón avec 25 corridas toréées, 32 oreilles et 1 queue coupées, Perera est l’un des toreros les plus programmés dans les ferias européennes.

Récent triomphateur à Huelva, Pampelune et Santander, Miguel Ángel Perera était le torero idoine pour pallier le forfait de Roca Rey. Pendant de longues saisons, le matador originaire d’Estrémadure a été l’un des principaux challengers de Sébastien Castella dans un style de tauromachie très voisin. Absent de la programmation des arènes de Nîmes depuis trois ans, Perera retrouvera les toros de Domingo Hernández et Garcigrande qu’il n’a plus croisés dans la capitale gardoise depuis une corrida du Lundi de Pentecôte, il y a dix ans, le 1er juin 2009, lors d’un mano a mano… avec Sébastien Castella.