David Cadavid, un vénézuélien au Campo Charro.

Voici quelques années que de jeunes vénézuéliens viennent tenter leur chance sur le Vieux Continent, passant souvent par le Campo Charro.

Ainsi fut la trajectoire européenne de Jésus Enrique Colombo, ou de Manolo Vanegas qui se bat aujourd’hui pour récupérer le capital physique qui était le sien avant qu’un tragique accident à l’entrainement ne le cloue dans un lit d’hôpital dont on disait qu’il ne sortirait jamais. Mais il en est sorti à force de volonté et d’espérance, une espérance qui le conduit à envisager de re-toréer un jour. La route semble longue et difficile, mais le mental du garçon a fait des miracles. Alors pourquoi pas ?

Jesus Enrique Colombo quant à lui continue de tracer sa route, espérant toujours, comme nombre d’autres toreros, qu’elle le mène vers les sommets de l’escalafon.

David Cadavid à Lodosa (Photo : Toreoculto)

Mais c’est avec un autre jeune vénézuélien, José David Cadavid (annoncé sur les affiches David Cadavid), que nous allons faire connaissance. Le garçon est né le 31 mai 1987 à San Cristobal, ce qui en fait un vétéran dans la catégorie au terme d’un parcours que l’on pourrait assimiler à celui des maletillas d’antan.

José David Cadavid a débuté en novillada sans picadors chez lui au Vénézuéla, à San Cristobal, le 25 octobre 2003. Après 54 NSP, il passe en piquée après avoir traversé le charco quatre ans plus tôt (avril 2004) le 15 août 2008 à Torrejon del Rey (Guadalajara). Depuis, au fil des ans, il a toréé 29 novilladas piquées, souvent avec succès, mais sans vraiment pouvoir entamer une vraie carrière, faute d’appuis.

Tienta à la ganaderia Puerto de San Lorenzo

Le (donc toujours) novillero a roulé sa bosse dans tous les coins de l’Espagne taurine, passant de Jaen à Madrid, de Guadalajara à l’Extremadura pour finalement se poser ces derniers temps du côté de Salamanca. La rencontre lors d’un tentadero avec Lorenzo Fraile, ganadero de Puerto de San Lorenzo, lui a permis d’envisager une vraie temporada de novillero avec l’espoir de se présenter à Las Ventas.

David Cadavid et Lorenzo Fraile

Il est maintenant installé à La Fuente de San Esteban, haut-lieu taurin du Campo Charro. Il a pour le moment signé sept contrats et pense finir la temporada avec quelques uns de plus. Il a coupé une oreille le week-end dernier à Lodosa (Navarra) et il est attendu le 16 août prochain, à Valverde del Camino et le 25 à Sepulveda et le 1er septembre à Pedrajas de San Esteban.

David Cadavid à Lodosa (Photo : Toreoculto)

Souhaitons que le garçon qui ne vit que pour les toros puisse enfin réaliser ses rêves, se présenter à Las Ventas et prendre l’alternative après plus de trois lustres difficiles à vivre sa passion. Suerte !