Orthez. Les toros et novillos pour la journée taurine du 28 juillet.

La journée taurine du 28 juillet à Orthez promet d’être un rendez-vous torista parmi les plus intéressants.

Pour rappel, le matin à 11h00, quatre novillos de Pablo Mayoral seront combattus par Cristobal Reyes et Manuel Diosleguarde.

Voir le présentation des novilleros en cliquant ici : http://torobravo.fr/orthez-journee-taurine-du-28-juillet/

Ci-dessous les photos des novillos.

L’après-midi à 18h00, place aux aînés avec des toros de Prieto de la Cal pour Alberto Lamelas, Jesus Enrique Colombo et Angel Sanchez.

ALBERTO LAMELAS

Né le 3 octobre 1984 à Cortijos Nuevos (Jaen). Alternative à Valdemoro (Madrid) le 08 mai 2009 des mains de Javier Valverde. Temporada 2018 : 5 corridas, 3 oreilles.

Il a beaucoup de partisans dans l’aficion française. Son engagement et son courage ne sont plus à démontrer. De ses débuts en novillada piquée en 2005 à sa confirmation d’alternative à Madrid en 2013 face à des Montalvo, il est devenu un torero d’expérience, de sincérité, donnant toujours son maximum, pour preuve ses combats héroïques devant les Aguirre à Vic- Fezensac en 2014 et les Miura à Mont-de-Marsan en 2016. En ce début de temporada, 2 oreilles coupées à Aignan et une à Alès lui ont ouvert les portes de la corrida concours à Vic Fezensac. Il a été début juillet l’incontestable triomphateur de la Feria de Teruel où il coupe 3 oreilles devant les toros de Baltasar Iban.

Ce combattant se confronte toujours aux plus dures et réputées ganaderias. Il sera chef de lidia pour la corrida orthézienne en connaisseur de l’arène du Pesqué pour y avoir déjà fait par 3 fois le paseo. Sa gentillesse en dehors du ruedo en fait un personnage attachant et respecté. L’ancien matador Tomás Campuzano est son apoderado.

JESÚS ENRIQUE COLOMBO

Né le 29 septembre 1997 à San Cristóbal (Táchira-Vénézuela). Alternative le 26 novembre 2017 à Lima (Pérou) des mains de Sébastien Castella.
Temporada 2018 : 17 corridas pour 30 oreilles.

Fils de torero, ce vénézuélien de 21 ans est arrivé jeune (à 15 ans) en Espagne pour devenir Maestro. Il restera 3 ans à l’Ecole Taurine à Madrid, gagnant ensuite ses 1ers contrats en toréant dans la Vallée de la Terreur. Tout en souhaitant montrer un style classique bien que gardant une présence et une sincérité très sud-américaines, il est aussi banderillero. Leader en 2016 à l’escalafón des novilleros, c’est une grave cornada de 25 cm qui le prive en 2017 d’une alternative prévue 2 jours après à Saragosse. En mai 2018, c’est avec une confirmation d’alternative de luxe lors de la San Isidro madrilène 2018, avec Enrique Ponce et Sébastien Castella, qu’il montre ses qualités. Cela lui permet notamment de toréer à Madrid, Séville, Pampelune et Nîmes. C’est une découverte pour Orthez.

ÁNGEL SÁNCHEZ

Né le 12 mars 1996 à Madrid. Alternative le 08/06/2018 à Madrid des mains d’ El Cid.
Temporada 2018 : 4 corridas , 2 oreilles (depuis juin).

Ce madrilène de 23 ans, élève de la dure Ecole Taurine de Colmenar Viejo, est apodéré par Carlos Aragón Cancela, ganadero de Flor de Jara et son mentor depuis son enfance taurine. Ayant fait sensation en 2017 lors d’une novillada à Las Ventas devant les toros de La Quinta, son alternative l’année suivante, dans les mêmes arènes durant la San Isidro de Madrid 2018 devant des Adolfo Martin, le voit combattre à trois reprises suite à la blessure de son parrain du jour. Les Santa Coloma restent son encaste de prédilection. Son sens du temple est remarqué. Orthez lui donne l’opportunité de se faire connaître car il est inédit en France en corrida.

LES TOROS