Week-end très positif pour les élèves du Centre Français de Tauromachie.

Samedi 20 juillet, dans la Monumental de Valencia, Rafael Ponce de Leon participait au Certàmen qui réunissait aussi des représentants des écoles de Madrid, Colmenar Viejo, Guadalajara, Valencia et Vilafranca de Xira.

Il s’agissait du troisième certàmen de escuelas, intégralement financé par l’empresa Simon Casas Production qui fournissait, non seulement les excellents becerros (José Cruz de Salamanca), très bien présentés, de bon jeux et homogènes, mais également, la mise à disposition des arènes et de son personnel. Peut-être un exemple à suivre en faveur des écoles de tauromachie françaises…

Rafael Ponce de Leon, récent bachelier, levait à peine la tête de ses cahiers pour affronter, en troisième position, un novillo colorado, fort et exigeant.

Rafael a excellé au capote, au quite, en début de faena et répondant au quite. A la muleta, il dessina, des deux côtés, des séries longues, quatre ou cinq muletazos suivis. Malheureusement, son inexpérience à l’épée, (seulement 5 novillos à son actif) lui a valu de pincher trois fois avant de mettre une épée concluante. Le public le fit néanmoins sortir du burladero pour l’acclamer en un chaleureux salut !

Rafael a offert la mort de son novillo à Rafael Cañada qui, après sa terrible blessure, avait sa première permission de sortie et a fait, avec une grande émotion, selon ses propres mots, le trajet inverse, depuis l’hôpital vers les arènes de Valencia, pour se replonger dans cette ambiance taurine qui lui manquait tant !

Dès le lendemain matin, dans les nouvelles arènes de Lunel, la Peña Victor Mendés organisait une classe pratique concours, avec un élève de Richard Milian, « Juanito », Clément Hargous du CFT ainsi que Nino Julian, qui a brillamment remporté le 12ème trophée « Souvenir Albert Fournier », ses deux compagnons de cartel remportant chacun une oreille symbolique.

https://www.cftauromachie.com

Photo du haut : Joël Buravand.