Pamplona. 10 juillet. La seule oreille pour Sébastien Castella.

Les toros de Jandilla et Vegahermosa (1° et 6°), bien présentés, ont donné un jeu inégal, les 1°, 3° et 5° s’avérant les meilleurs, les trois autres affichant un comportement fade et quelques complications.

Sébastien Castella affronta en premier un bicho qui donna quelques espoirs à son entrée en piste mais qui laissa le biterrois sans options au dernier tiers (silence). Le cinquième, plus maniable, permit à Sébastien de livrer son toreo de toujours, très près de son adversaire, un style qui plut aux tendidos qui lui firent attribuer un trophée après une bonne estocade.

Diego Urdiales, chef de lidia du jour, livra une première faena de bon goût qui aurait pu lui valoir une oreille, le mauvais maniement des aciers mettant à mal son trasteo (salut). Le quatrième ne lui permit pas de refaire le chemin perdu (silence).

Andrés Roca Rey tomba sur un premier opposant de qualité qui lui permit de s’illustrer, tant au capote qu’à la muleta. Le péruvien sut capter l’attention de tous les tendidos par un trasteo de haute note que la mise à mort gâcha au final (pinchazo suivi d’une douzaine de descabellos). Silence. Le garçon sut mettre à sa main un sixième compliqué mais à nouveau le final avec les acier ne fut pas à la hauteur de la faena. Nouveau silence.

Photo : Javier Arroyo.