Les spectacles du 6 juillet. Pamplona, Teruel, Arevalo.

A Pamplona, pour la traditionnelle corrida de rejon de pré-feria, grand triomphe de Leonardo Hernandez qui coupe quatre oreilles à de bons toros de Carmen Lorenzo (1º, 3º et 6º) et El Capea (2º, 4º et 5º), « Razonante » sorti en deuxième position recevant les honneurs de la vuelta posthume.

Oreille pour Pablo Hermoso de Mendoza et ovation pour Roberto Armendariz.

  • Pablo Hermoso de Mendoza : silence et oreille.
  • Leonardo Hernandez : deux oreilles et deux oreilles.
  • Roberto Armendariz : silence et ovation.

Photo : Javier Arroyo.


A Teruel, bonne corrida de Baltasar Iban et beau succès d’Alberto Lamelas qui ouvre la Puerta Grande après avoir coupé trois oreilles.

Une oreille pour Octavio Chacon et deux silences pour Pepe Moral qui n’est pas en ce moment dans une très grande forme.

  • Octavio Chacon : oreille et vuelta après pétition.
  • Alberto Lamelas : oreille et deux oreilles.
  • Pepe Moral : silence aux deux.

Photo : Juan Francisco Bascón.


A Arevalo (Avila), triple sortie a hombros pour la terna du jour qui coupe neuf oreilles et un rabo dont deux oreilles et un rabo symboliques de « Figura« , dernier toro de la course indulté par Paco Ureña.

  • Morante de La Puebla : oreille et oreille.
  • José Maria Manzanares : deux oreille et deux oreilles.
  • Paco Ureña : oreille, puis deux oreilles et rabo symboliques après indulto.

Les toros portaient les fers de Juan Pedro Domecq (3º, 4º et 5º) et Garcigrande (1º, 2º et 6º), tous nobles et souvent justes de présentation et de forces, principalement ceux de Domecq.

A noter que le toro indulté le fut plus ur la noblesse (comme d’habitude) que sur la bravoure : une seule rencontre avec le picador. Alors, tarde triomphale ou triomphaliste ? Je vous laisse vous faire votre opinion, la mienne est faite depuis longtemps !

Photo : Isma Sanchez.