La Brède. 22 juin (matin). Une oreille pour Nino Julian.

Le matin, soleil et léger vent, quelques aficionados dans les arènes, une heure trente de spectacle pour cette novillada sans picadors organisée par Fiesta Garona.

Deux erales de Alma Serena, deux autres de La Espera, tous très bien présentés et mobiles.

Clément Argous (bleu et or) : au premier, Alma Serena, une entière, quatre descabellos, avis, silence ; au troisième, La Espera, deux entières, un descabello, avis, salut.

Nino Julian (rouge et or) : au deuxième, un pinchazo, une entière, une oreille ; au dernier, un pinchazo, une entière, salut.

La novillada était présidée par Maître Eric Dupont-Moretti, arrivé par avion quelques minutes avant le paseo.

Le matin, à La Brède, Clément Argous et Nino Julian, du Centre Français de Tauromachie, se présentaient face à du bétail de Alma Serena et de La Espera.

Avec une grande volonté, Clément Argous, devant un Alma Serena compliqué, attaquait sa faena à genoux et poursuivait avec une muleta très basse et lente. Les beaux gestes du début ne se sont malheureusement pas poursuivis jusqu’au bout. Avec l’eral de la Espera, accueilli par quelques véroniques, genoux pliés, il dessinerait un cycle plus complet avec d’intéressants muletazos sur les deux mains, toujours donnés avec beaucoup de douceur. En fait une faena très complète. Mais il manquait un peu d’alegria.

Nino Julian commencera de façon très classique puis se laissera emporter par son Espera. Il sera obligé de raccourcir ses passes, et en passant à gauche il intéressera beaucoup. Il termine avec un très joli Alma Serena, et de façon curieuse, termine son tercio de cape par une afarolada à genoux. Les deux garçons, qui avaient échangés les banderilles sur leurs premiers novillos, termineront, par un tercio de cape al alimon. Nino sera un peu brouillon au début et ne s’imposera que dans les dernières passes.

Un agréable moment avec du très beau bétail présenté par les deux éleveurs.

Reseña et photos : Jean-Michel Dussol.