Nîmes. 8 juin (matin). El Rafi remporte la Cape d’Or.

Arènes Romaines : 11h00. 2ièmede Feria avec des toros-novillos de Pagès-Maillan pour Francisco de Manuel,  Diego San Román et « El Rafi« .  

Le nîmois Raphaël Raucoule “El Rafi ”triomphe au cours de la novillada matinale. Il coupe deux oreilles et obtient le trophée de la Cape d’Or institué par la Peña Antonio Ordonez en 1960. Les novillos de Pagès-Maillanbien présentés et applaudis à l’arrastre ont donné du jeu dans la plupart des combats. L’excellent troisième  aurait mérité une vuelta al ruedo posthume. Une oreille viendra récompenser le mexicain Diego San Román.

Francisco de Manuel, ouvre les débatsface à un novillo noble qui charge à media altura.  Appliqué cape et muleta en mains, il laisse une impression mitigée sur les Tendidos. Sa faena méritoire débute par des cites de 20 mètres et se poursuit par des séries des deux mains. En conclusion une ½ lame et une entière en bonne place infligée au bicho oubliant d’humilier ! Francisco avait réalisé un quite par faroles devant le troisème. Il accueille près des planches à l’entame de sa faena le quatrième Pagès-Mailland’une série droitière les deux genoux en terre. Bien en général, mais manquant de finition, face à un toro noble allant à menos qui en conclusion prendra une épée entière suivit d’un descabello.

Diego San Román réalise face au deuxième toro une excellente faena, profitant de l’excellente corne gauche. Il a su anticipé la noblesse de son adversaire en dessinant une faena artistique devant un novillo qui finissait arrêter. Sa faena prend fin après des manoletinas exécutées debout puis à genoux. Il parachève sa prestation d’une estocade entière. Devant le cinquième novillo, le torero Aztèque sincère, s’exprime de belle manière avec la flanelle, développant un toréo templé, main basse. Avec engagement, Il met fin à la vie du pensionnaire des Jasses de Bouchaud d’une estocade entière desprendida.

El Rafi énergique reçoit avec des véroniques allurées le troisième toro très noble, chargeant à répétition. Le nîmois débute sa faena par des passes changées. Il enchaîne par des naturelles bien rematées. Le torero à l’aise malgré le vent qui le gêne parfois, a réussi à lier des deux côtés des séries templées en rond. A noter, de remarquables changements de main. Face à l’animal qui clôture la novillada, le torero nîmois dessine à nouveau de belles séries des deux côtés au cours d’une faena qui s’achève près du Toril. Cette fois, l’épée lui joue un mauvais tour et lui ferme la Porte des Consuls.

Fiche technique.

 Temps : printanier.  Entrée : ½ arènes; Durée : 2h35

 Poids des novillos : 452 – 440 – 450 – 445 – 460 – 480 kilos.

  •  Francisco de Manuel (rouge / or), vuelta et silence.
  •  Diego San Román(gris souris / or), oreille et ovation.
  •  El Rafi (gris perle/or), deux oreilles et silence.

 La Cape d’Or est attribuée à El Rafi.

Reseña : Christian Cartoux
Photos : Jean-Pierre Souchon.