Nîmes. 10 juin (tarde). Peu ou pas de possibilités avec les toros de Victorino Martin.

7ème de Feria avec des toros de Victorino Martín pour Octavio Chacón, Rubén Pinar et Pepe Moral.

La feria de Nîmes, se termine avec une corrida de Victorino Martín de belle présentation au caractère réservé et sournois qui n’a pas permis le succès escompté.

Pour Octavio Chacón très technique, le premier exemplaire de Victorino était un vrai casse-tête, il parvient malgré tout à lier quelques séries excellentes des deux côtés. Il aurait pu réussir, sans les quatre pinchazos avec la rapière avant de placer une estocade quasi entière.

Face au quatrième, un animal qui s’arrêtait dangereusement au milieu des muletazos , il ne permettait pas la moindre négligence. Chacón ferme et sur de lui, tue le Victorino d’une 1/2 lame tendida et d’un descabello.

Le second Victorino fut refusé par la présidence pour une boiterie ou une faiblesse imaginaire ! Le retour de l’animal au toril fut long et laborieux. A sa place, sort un sobrero portant le fer d’El Torero, noble et sans transmission pour Ruben Pinar convenable, qui échoue avec l’épée.  

Le cinquième très dangereux était toujours entrain de chercher le torero ; Pinar ne voulait pas se résigner à jeter l’éponge et prend des risques en réalisant une faena qui avait une odeur de brulé qu’il a su évité. Le torero de la Région d’Albacete pinchera trois fois avant de placer une estocade entière.

Le troisième Victorino était un animal faible qui ne donnait pratiquement aucune possibilité au vaillant et volontaire Pepe Moral qui se débarrasse de ce belligérant d’un pinchazo, d’une ½ épée tombée et atravesada, puis d’une entière.

Le dernier toro de cette Pentecôte 2019 était un Victorino très sérieux qui était un authentique criminel ! Le torero sévillan a essayé mais a abandonné devant le danger plus qu’évident. Il l’a tué rapidement d’un pinchazo et d’une entière.

Fiche Technique :

Temps : estival

Entrée : 2/3 d’arènes

Durée : 2h30

Poids des toros : 535 – 518 – 540 – 527 – 509 – 514 – 516

  • Octavio Chacón (vert /or), saluts, aviso et vuelta al ruedo après aviso.
  • Rubén Pinar (véronèse / or), silence et ovation.
  • Pepe Moral (noir / blanc), silence et bronca.

Reseña : Christian Cartoux.
Photos : Jean-Pierre Souchon.