Madrid. 6 juin. Lopez Simon crée l’émotion face à des fades toros de Puerto de San Lorenzo.

Face à des toros de Puerto de San Lorenzo, bien présentés et mansos pour la plupart, à l’exception du bon troisième, Alberto Lopez Simon crée l’émotion au final de sa première faena en se faisant prendre de manière spectaculaire.

Face à ce toro, le meilleur de l’envoi, il sut capter l’attention du public par une passe cambiada avant de composer une faena ambidextre de bon niveau dont le final vient d’être évoqué. Après cet accrochage, le garçon revint au feu pour une poignée de bernadinas avant de connaître des difficultés avec la rapière. Salut.

Le sixième, manso dès sa sortie, finit réservé et sans charge. Quelques essais infructueux pour en tirer le minimum syndical avant une nouvelle déconvenue avec les aciers. Silence.

Antonio Ferrera ne put rien tirer d’un premier de peu d’options. Silence. Pas mieux avec le quatrième qui finit sans charge au dernier tiers. A retenir quelques détails au capote. Nouveau silence.

Miguel Angel Perera tomba lui aussi sur un premier peu propice au bon toreo. Il assura avec professionnalisme faute de mieux. Silence. Le manso cinquième ne lui permit guère plus, à peine retiendra-t-on quelques bonnes séquences droitières. Silence.

Photos : Ferdinand De Marchi.